La garde alternée, pas la panacée…

Image d'illustration

Troubles du sommeil, manque de repères temporels, agressivité : les professionnels à l'écoute des parents sur la ligne "Allô parents bébé", la plateforme téléphonique de soutien lancée par l'association Enfance et partage, recueillent de plus en plus de témoignages de parents dont les enfants sont concernés par ces problèmes. Et un grand nombre d'entre eux pratiquent la résidence alternée après une séparation...

La garde alternée (une semaine chez le père, une semaine chez la mère, par exemple), apparue en 2002, passait jusqu'à présent pour la meilleure solution en terme de garde d'enfant dans le cadre d'une séparation des parents : pas de parent lésé, des enfants moins traumatisés... Et pourtant !

Alors qu'un projet de loi vise à instaurer la garde alternée comme solution par défaut en cas de désaccord entre les parents, de nombreux professionnels de la petite enfance pointent du doigt les soucis qu'elle engendre, notamment chez les plus petits : manque de repères géographiques et affectifs, rapport au temps difficile (c'est long, une semaine sans papa ou maman !), manque de sécurité affective...

Qu'en pensez-vous ?

En savoir plus :

Publié le 15-12-2011 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #psycho

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Brésil : le petit garçon était en réalité une petite fille !

Personne parmi ses proches n’aurait pu imaginer que Samuel était en réalité une fille… Sauf sa mère !
Lire la suite

L'enfant unique

L'enfant unique

Avoir un enfant unique parfaitement épanoui, voilà le rêve de tout parent ! Le sociabiliser assez tôt,...
Lire la suite