La France s'oppose à un congé parental mieux rémunéré

Alors qu'une directive européenne prévoit notamment de mieux rémunérer et de prolonger le congé parental, la France semble s'y opposer. On fait le point.
Congé parental plus long et mieux rémunéré : la France s'oppose
Congé parental plus long et mieux rémunéré : la France s'oppose

Elle s'appelle « Équilibre entre vie professionnelle et vie privée ». Cette directive européenne a pour but d'améliorer la représentation des femmes sur le marché du travail en définissant un cadre commun à tous les pays de l'Union européenne en matière de congés familiaux. 

Un congé parental plus long et mieux rémunéré

4 mesures sont inclues dans cette directive. Celle qui fait le plus polémique est celle qui permettrait de revaloriser les congés parentaux. 

L'union européenne souhaite que les congés parentaux soient alignés sur les indemnités maladies, soit 50% des salaires pour la France. Ainsi, une personne qui gagne 1500 euros par mois toucherait 750 euros pendant son congé parental, contre 369 euros aujourd'hui.

Par ailleurs, la directive fixerait le congé parental, pour chaque parent, à 4 mois. Il serait possible de prendre ce congé jusqu'aux 12 ans de l'enfant, contre 3 ans en France aujourd'hui.

« Une belle idée qui peut coûter très cher »

Alors que la France a fait de l'égalité femmes/hommes, la priorité du quinquennat, elle s'oppose à cette directive européenne. 

En cause ? Le coût de la mesure. Emmanuel Macron, devant le Parlement européen a déclaré le 17 avril dernier « les congés parentaux payés au niveau de l'indemnité maladie journalière, c'est une belle idée qui peut coûter très cher et finir par être insoutenable ».

Les syndicats et les associations de parents, demandent quant à eux, au gouvernement de se « mettre les paroles en adéquation avec les actes », et de soutenir le texte. 

Les associations et syndicats, dans une lettre en date du 16 avril considèrent que le coût de la mesure pourrait s'équilibrer puisqu'un congé parental mieux rémunéré et plus long, ferait faire des économies à l'état côté accueil des jeunes enfants. 

Emmanuel Macron a promis de faire des propositions au Parlement européen. En attendant la France fait partie de quelques pays qui bloquent cette directive. 

Vous aimerez aussi

30 000 places en crèches supplémentaires

30 000 places supplémentaires en crèches d'ici 2022

Bonne nouvelle pour les parents : la Cnaf et l'État viennent de mettre en place une nouvelle...
Lire la suite

Les parents stressés par les vacances scolaires

Vacances d'été, parents stressés

Alors que les vacances devraient rimer avec farniente et détente, une étude révèle que les vacances d'été...
Lire la suite

Ne jamais laisser un enfant seul dans une voiture

Un bébé retrouvé dans une voiture, en plein soleil

« A 10 minutes près, cela aurait pu être fatal à l'enfant ». La déclaration des pompiers fait froid dans le...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus