La fente labio-palatine

Avec un bébé sur 1000 concerné, la fente labio-palatine est la malformation la plus répandue. Cette anomalie apparaît lors de la formation du visage, aux alentours du 40e jour de la grossesse, et n'est décelable qu'à partir de la seconde échographie.
La fente labio-palatine
La fente labio-palatine
Publicité
Avec un bébé sur 1000 concerné, la fente labio-palatine est la malformation la plus répandue. Cette anomalie apparaît lors de la formation du visage, aux alentours du 40e jour de la grossesse, et n'est décelable qu'à partir de la seconde échographie.

Les causes d'une fente labio-palatine

Elle est le résultat d'une anomalie lors de la soudure des deux parties formant le visage de bébé : les zones maxillaire et naso-frontale ne se suturent pas correctement, produisant une fente plus ou moins importante. La fente labio-palatine, selon son importance, peut toucher la lèvre, la gencive, le palais, le voile du palais...

On estime que dans 70% des cas, la fente labio-palatine est isolée et ne s'accompagne d'aucun autre problème.
Dans 30% des cas, en revanche, elle est associée à d'autres troubles d'importance variable au niveau digestif, cérébral ou encore cardiaque.

Les conséquences d'une fente labio-palatine

Le dépistage d'une fente labio-palatine peut se faire à partir du cinquième mois de grossesse, au moment de la seconde échographie, à condition que le fœtus soit bien positionné et ne cache pas son visage. Toutefois, estimer précisément l'étendue de la fente labio-palatine n'est pas toujours facile. Difficile donc de savoir quelles en seront les conséquences après la naissance de l'enfant.

Les diverses formes de fentes labio-palatines

  • La fente labiale : elle touche uniquement la lèvre de manière plus ou moins étendue. Si seule la lèvre rouge est touchée, elle entraîne pas ou peu de déformation nasale. En revanche, si elle s'étend sur toute la hauteur de la lèvre jusqu'au seuil de la narine, elle peut mener à un aplatissement de l'aile du nez.
  • La fente labio-alvéolaire : elle touche la lèvre ainsi que la gencive. Selon son étendue, elle peut simplement laisser une cicatrice au niveau de la gencive, ou bien créer une véritable fente au niveau de l'incisive : un traitement orthodontique sera alors nécessaire.
  • La fente vélaire (ou fente du voile du palais) : elle a des conséquences sur la déglutition, l'audition et la maîtrise du langage. Elle entraîne couramment une luette bifide (divisée en deux).
  • La fente palato-vélaire : elle concerne le voile et le palais. Elle a les mêmes conséquences que la fente vélaire, avec toutefois davantage de reflux alimentaires par le nez, gênant les repas.
  • La fente labio-alvéo-palato-vélaire : elle touche à des degrés divers la lèvre, la gencive, le palais et le voile. Elle peut être complète (toutes les structures sont touchées) ou incomplète.

Tous ces types de fentes peuvent être unilatérales, c'est-à-dire toucher un seul côté de la bouche (droit ou gauche), ou bilatérales.

Le traitement d'une fente labio-palatine

Différents spécialistes seront amenés à traiter l'enfant tout au long de son développement :

  • Le chirurgien maxillo-facial interviendra au niveau des séquelles esthétiques et fonctionnelles dues à ces malformations.
  • L'ORL (oto-rhino-laryngologue) réalisera un contrôle régulier de la sphère ORL pendant toute l'enfance.
  • L'orthophoniste assurera un suivi du développement du langage et pourra intervenir en cas de rééducation.
  • L'orthodontiste contrôlera la bonne mise en place de la dentition et interviendra en cas de prothèse éventuelle.
  • Le pédiatre ou le psychologue pourront éventuellement soutenir l'enfant et l'aider à accepter sa différence.

A savoir

Lèvre, voile du palais et nez, qui sont des tissus « mous », sont en général traités chirurgicalement avant l'âge de 6 mois. Dans certains cas bien précis, une chirurgie in utero peut même être envisagée !
Il faut attendre un peu plus pour le traitement chirurgical du palais. Quant aux ajustements d'ordre esthétique, ils sont possibles à plusieurs stades de la croissance de l'enfant.

Selon une étude anglo-saxonne de 2006, l'acide folique, procuré durant la grossesse soit par un régime adapté, soit par une supplémentation médicamenteuse, permet de réduire très significativement le risque d'apparition d'une fente labio-palatine isolée !

En savoir plus :

Notre article sur l'acide folique pendant la grossesse. Plus d'articles sur : #sante

Publié le 17-08-2011 à 10:31
Mis à jour le 24-10-2012 à 14:14

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus