La fausse couche précoce

Plus d'une grossesse sur cinq se solderait par une fausse couche précoce, c'est-à-dire survenant au cours du premier trimestre, dans les 12 premières semaines de grossesse. Quelles sont les raisons de ces avortements spontanés et quelles suites y donner ?
La fausse couche précoce
La fausse couche précoce

 Les causes de la fausse couche précoce

Lorsque l'œuf tout juste fécondé ne se divise pas, que le développement de l'embryon s'arrête soudainement ou que l'embryon est expulsé spontanément par l'organisme de la femme qui l'abrite, il se produit ce qu'on appelle une fausse couche. Lorsqu'elle survient dans les 12 premières semaines de grossesse, on parle de fausse couche précoce ou d'avortement spontané. Les causes les plus fréquentes sont les suivantes :

  •  Malformation utérine
  •  Infection du col de l'utérus, du vagin ou infection générale
  •  Insuffisance des sécrétions hormonales par le corps jaune
  •  Présence de cellules cytotoxiques détruisant l'embryon
  •  Grossesses multiples, rapprochées ou tardives

Diagnostiquer une fausse couche précoce

Certaines fausses couches précoces ne sont pas diagnostiquées, échappant ainsi aux statistiques, car elles ne sont pas toujours accompagnées de symptômes marquants. Elles peuvent alors être prises pour un simple retard de règles. Néanmoins, lorsque l'avortement spontané s'accompagne de symptômes, on remarque des saignements importants, comme des caillots sanguins et des douleurs abdominales. Pour poser le diagnostic, un examen gynécologique et une échographie sont indispensables.

Les suites : traitement et fertilité

Après un avortement spontané, une échographie de contrôle est préconisée afin de s'assurer que tout le placenta a été évacué et qu'aucune infection ne se prépare. Dans le cas où l'œuf n'aurait pas été expulsé, un produit provoquant des contractions et donc l'expulsion sera prescrit. Dans certains cas, un curetage pourra être pratiqué sous anesthésie locale ou générale. Dans la plupart des cas, la fausse couche précoce n'est qu'un accident de parcours qui n'empêchera pas une nouvelle grossesse dans les mois qui suivent. Pour plus d'informations sur le sujet, n'hésitez pas à consulter un médecin.

Publié le 20-02-2014 à 08:42 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’acupuncture pour booster la fertilité

L'acupuncture pour booster la fertilité

Bénéfique sur les effets du stress, l'acupuncture peut aider les femmes très anxieuses à tomber enceintes.
Lire la suite

L’acide folique contre l’autisme lié aux pesticides

L'acide folique contre l'autisme lié aux pesticides

La vitamine B9 ou acide folique n'a pas fini de nous surprendre : déjà reconnue pour ses bienfaits sur la...
Lire la suite

Italie : enceinte, mais pas des bons bébés !

Il n’y a pas que l’échange de nouveaux-nés à la maternité : deux couples italiens ont été eux aussi...
Lire la suite