La Dépakine désormais interdit aux femmes enceintes et à celles en âge de procréer

La molécule contenue dans la Dépakine cause trop de malformations chez les fœtus. Le médicament et ses génériques ne seront plus prescrits aux femmes enceintes et aux femmes en âge d'avoir un enfant. Explications.
La Dépakine interdit aux femmes enceintes
La Dépakine interdit aux femmes enceintes

Le valproate est désormais interdit aux femmes enceintes et « et ne doit plus être prescrit aux filles, adolescentes et femmes en âge de procréer (sauf circonstances exceptionnelles) » annonce l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé).

Le Valproate c'est quoi ? 

Le valproate est un traitement contre l'épilepsie et les troubles bipolaires. Ce traitement est vendu principalement sous les marques Dépakine (comme traitement pour l'épilepsie) et Dépakote ou Dépamide (contre les troubles bipolaires).

Une interdiction du valproate pour les troubles bipolaires depuis 2017

Depuis juillet 2017, l'ANSM avait déjà décidé de contre-indiquer le valproate en cas de grossesse pour traiter les troubles bipolaires. Cette interdiction a été étendue au niveau européen en mars 2018 et sera appliquée à partir de fin juin.

Entre 2 150 et 4 100 enfants contaminés

Le valproate, autorisé depuis 1967, est accusé d'avoir causé des malformations congénitales, sur plusieurs milliers d'enfants en France. Selon une étude de l'Agence du médicament et de l'Assurance maladie 2150 et 4100 enfants ont été exposés in utero. 

L'EMA (European Medicines Agency) estime que 30% à 40% des enfants qui ont été exposé au traitement souffrent de « retards dans la marche et le langage, des problèmes de mémoire, des difficultés de langage ou d'expression et de moindres capacités intellectuelles ».

Une mise en garde sur les boîtes de Dépakine

Sur les boîtes de Dépakine et tous les médicaments contenant du valproate, sera apposé un pictogramme et une mise en garde « Valproate + grossesse = interdit. Ne pas utiliser chez les femmes enceintes en âge de procréer et sans contraception efficace, ou enceintes ».

Dans le cas, où ce médicament serait le seul efficace, l'ANSM indique que « les grossesses doivent absolument être évitées ».

Enfin, un QR code sera présent sur les boîtes. En le scannant avec un smartphone, celui-ci renverra vers un site internet informant les patientes des risques du valproate. 

Publié le 18-06-2018 à 11:31 | Mis à jour le 18-06-2018 à 11:34 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante#Depakine

Vous aimerez aussi

Toujours laver les vêtements neufs

Enfants : attention aux vêtements neufs

En pleine période de soldes, la tentation est grande d'acheter plein d'habits à ses enfants et de leur...
Lire la suite

alcool et grossesse : vers une meilleure information des futures mamans

« Zéro alcool pendant la grossesse » : un logo plus visible sur les bouteilles d'alcool

La ministre de la santé, Agnès Buzyn a annoncé que d'ici à la fin de l'année le logo prévenant des risques...
Lire la suite

La méningite foudroyante tue un enfant de 5 ans

Un enfant de 5 ans succombe à une méningite foudroyante

Baptiste avait 5 ans. Mardi 12 juin il est mort des suites d'une méningite foudroyante. Il était scolarisé...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus