L’IVG bientôt remboursée à 100%

Image d'illustration

Les IVG seront prochainement prises en charge à 100% par l’Assurance Maladie : il s’agissait de l’une des promesses de campagnes de François Hollande.

Actuellement, les Interruptions Volontaires de Grossesse sont remboursées à hauteur de 70% (IVG médicamenteuse) à 80% (IVG chirurgicale), le complément étant à la charge de la patiente. Pour le moment, seules les personnes bénéficiaires de la Couverture Maladie Universelle (CMU) ou les mineures sans autorisation parentale ont accès à un remboursement à 100%, quelle que soit la méthode. Selon le lieu et les techniques utilisées, l’acte a un coût global de 200 à 450€ environ.

Moins chère (mais aussi moins indemnisée), l’IVG médicamenteuse, à réaliser dans un délai légal de 8 semaines de grossesse, connaît une forte progression ; en cause, entre autres, la diminution du nombre de centres d’IVG intégré dans les établissements de santé qui délaissent la méthode chirurgicale, jugée peu rémunératrice. L’avortement médicamenteux peut être pratiqué sous la surveillance d’un médecin de ville (gynécologue ou généraliste). Plusieurs associations dont le Planning Familial rappellent donc à François Hollande une autre de ses promesses : doter tous les centres hospitaliers de France d’un centre d’IVG.

Publié le 27-09-2012 à 16:59 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Non désir d’enfant : une décision évidente

Vouloir un enfant est une décision importante qui se prend à deux ; mais quid des couples sans...
Lire la suite

L’infertilité masculine : la double peine des femmes

L'infertilité masculine : la double peine des femmes

Adelles, maman de jumelles, a été confrontée à l'infertilité de son compagnon, et surtout à un corps...
Lire la suite

Fausse couche et curetage

Fausse couche et curetage

On estime qu'une grossesse sur cinq aboutit à un avortement spontané au cours des 12 premières semaines...
Lire la suite