L'expression vocale ajustée permet un accouchement plus facile

Accoucher plus vite, mieux gérer sa douleur et son stress pendant le travail... La méthode de "Naître Enchantés" promet un accouchement plus facile grâce à un travail sur l'expression vocale.
L'expression vocale ajustée permet un accouchement plus facile
L'expression vocale ajustée permet un accouchement plus facile

Selon la technique développée par « Naître enchantés », travailler sur son souffle et sur sa voix permettrait de mieux gérer la douleur des contractions et de rendre l'accouchement plus rapide.

Gérer ses vibrations permet de gérer son stress

Mise au point par Magali Dieux, professeur de chant et mère de cinq enfants, l'expression vocale ajustée aide à se préparer physiquement et mentalement à l'accouchement.
La méthode repose sur un apprentissage des vibrations de poitrine qui mélangent les sons graves et les sons aigus, dans l'intention de gagner en énergie. Les vibrations émises ainsi sont également bénéfiques sur la gestion du stress et de la douleur et, selon les sages-femmes qui pratiquent la méthode, elles réduisent le temps de l'accouchement.

« Certaines femmes démarrent les vibrations dès le début du travail, explique Magali Dieux, mais elles sont surtout efficaces lorsque la douleur des contractions augmente. Les vibrations suroxygènent le corps, ce qui permet à la femme de traverser la contraction utérine. L'accouchement se passe alors dans la détente, la sérénité. »

Une technique qui toutefois ne s'invente pas, comme le confirme sa créatrice : « Il est important de l'apprendre car, en cas de peur, la future mère a tendance à n'émettre que des vibrations graves qui risquent de la fatiguer et, à l'inverse, si ses vibrations sont trop aiguës, elles fournissent trop d'énergie ce qui peut déclencher une crise de nerfs. » 

Naître enchantés labellisé

Utilisée depuis 2008 dans le monde médical, la technique de « Naître enchantés » vient d'être labellisée par la maternité du Pertuis dans le Vaucluse, tandis que se poursuivent des recherches lancées en janvier 2015 par l'hôpital Foch de Suresnes.

Pour Magali Dieu, il est important de compléter la grande médicalisation de l'accouchement par un accompagnement humain. Le bénéfice des vibrations profite à la mère, mais également à son bébé plus serein à la naissance, et dans les mois qui suivent. En effet, selon la scientifique Marie-Claire Busnel, les bébés grognons seraient apaisés par le son des vibrations grâce à leur mémoire fœtale.

Dés le début de leur grossesse des stages sont donc organisés pour les futures mamans, où les pères peuvent également s'associer.

"Ils deviennent ainsi des participants actifs. Ils soutiennent leur femme, notamment lorsque celle-ci à une péridurale ou une césarienne", reprend Magalie Dieux. En effet, quand la femme se détend entre deux contractions, le père continue a émettre des vibrations pour le bébé pris dans la tempête de la naissance. « Et en vibrant, il maintient le lien. »


Publié le 10-09-2015 à 11:20 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Maternité : combien de temps pour s’y rendre ?

Des embouteillages sur la route, un trajet trop long… Le temps mis pour faire le chemin à la maternité, ça...
Lire la suite