L'équilibre alimentaire : prévenir les allergies alimentaires

Première mesure préventive (et de bon sens) : sonder l'historique familial. Êtes-vous une famille à risque allergique ? La réponse est "oui" si l'un des deux parents a lui-même subi une ou plusieurs allergies alimentaires dans sa petite enfance. Concernant la diversification, l'introduction des aliments les plus allergisants doit être surveillée de près.
L'équilibre alimentaire : prévenir les allergies alimentaires
L'équilibre alimentaire : prévenir les allergies alimentaires

Allaitement

Mettre votre bébé au sein diminuerait fortement le risque d'eczéma atopique, même si en la matière les causes sont généralement multiples (héréditaires, organiques, psychologiques). De plus, le lait maternel permet d'éviter les allergies aux PLV (protéines de lait de vache). En cas de prédisposition allergiquehéréditaire de la mère, son alimentation est débarrassée pendant l'allaitement de tout aliment allergène contenant du lait de vache. Des laits de substitution peuvent aussi être envisagés : hypoallergéniques (pour une simple intolérance), ou bien hydrolysat de protéines (toute trace d'allergène a disparu).

Diversification alimentaire

Au niveau de la diversification et des risques d'allergies, c'est surtout entre 6 et 12 mois qu'il faut faire bien attention. Sauf exception, à partir d'un an, il est supposé manger de tout.

Pas de fruits exotiques ni de fruits rouges avant 7 mois, ni de protéines animales (viande, poisson, œufs, biscuits aux œufs, etc.). Après cet âge, un ½ jaune d'œuf dur au maximum trois fois par semaine (en l'absence de contre-indication). Bébé peut aussi manger du poisson à partir de 7 mois environ, après avoir d'abord essayé les viandes blanches.

Pas de céréales de blé avant 12 mois (en raison de la présence du gluten). Arachide et fruits secs sont également à exclure.

En introduisant un seul aliment à la fois et en attendant une petite semaine avant d'en essayer un autre, vous mettez de votre côté toutes les chances d'éviter les allergies alimentaires, ou tout du moins de les repérer à temps. Il faut également s'en remettre le plus possible aux plats faits maison plutôt qu'aux produits achetés dans le commerce, dont la composition n'est pas forcément très claire.

Publié le 29-04-2009 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

2 commentaires

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

  • Doridar
    Doridar - Il y a 8 ans

    Faudrait déjà, à la base, ne pas confondre eczéma et rougeurs dues à la chaleur, comme c'est souvent le cas lors des consultations des nourrissons et chez les dermatos. Une crème grasse style cold cream 3 fois par jour, un mélange 40/40/20 de karité, d'huile d'olive et de glycérine par exemple, et dans 95% des cas, ça disparaît.

  • Doridar
    Doridar - Il y a 8 ans

    Le jus de soja N'EST PAS un lait et continuer à l'appeler comme ça fait que certaines inconscientes pensent pouvoir le substituer au véritable lait, ce qui peut être UNIQUEMENT sur prescription médicale éclairée!

Vous aimerez aussi

Vers la diversification

Le passage du lait au solide n'est pas chose facile et nombreux sont les parents qui ne savent pas comment...
Lire la suite

L'évolution du bébé à 9 mois

Votre bébé a 9 mois : son évolution

Ah que le temps passe vite ! Votre bout de chou de 9 mois a fait beaucoup de progrès depuis sa...
Lire la suite

L'équilibre alimentaire : les labels alimentaires

L'équilibre alimentaire : les labels alimentaires

Les labels alimentaires sont supposés offrir une garantie, si ce n'est une sécurité au consommateur. A...
Lire la suite