L'enfant hospitalisé : fractures du jeune enfant, la prise en charge

Apprentissage de la marche oblige, les os des nourrissons, bien qu'en pleine croissance, sont beaucoup plus malléables et élastiques que ceux des adultes. Ainsi, en cas de fracture, il est plus souvent amené à  se déformer qu'à  se rompre.
L'enfant hospitalisé : fractures du jeune enfant, la prise en charge
L'enfant hospitalisé : fractures du jeune enfant, la prise en charge
Apprentissage de la marche oblige, les os des nourrissons, bien qu'en pleine croissance, sont beaucoup plus malléables et élastiques que ceux des adultes. Ainsi, en cas de fracture, il est plus souvent amené à se déformer qu'à se rompre.

La prise en charge des fractures des membres d'un tout-petit doit tenir compte de :

  • l'âge de l'enfant,
  • de son potentiel de croissance résiduel (l'évolution ultérieure de sa croissance),
  • des capacités de correction ou au contraire du caractère irréversible de certaines lésions.

La classification de Salter et Harris permet de classer les fractures propres à l'enfant et ainsi de fournir, dès l'accident, un pronostic sur la croissance résiduelle  :

  • fracture en motte de beurre : c'est une fracture en nombreux petits fragments ;
  • fracture en bois vert : une face de l'os se présente en lamelles : l'une est cassée et l'autre est courbée ;
  • fracture sous-périostée : c'est une fracture incomplète ;
  • fracture plastique : l'os présente une déformation sans trait de fracture ;
  • fractures touchant le cartilage de croissance : les fractures touchant les extrémités des os longs.

La prise en charge du jeune enfant doit consister à offrir la meilleure réduction et la meilleure contention avec le minimum d'intervention chirurgicale. C'est pourquoi, dans la mesure du possible, un traitement orthopédique sera toujours préféré à une action chirurgicale. Par ailleurs, les ostéosynthèses (réparations de la fracture) par plaques ou par clous ne doivent pas être pratiquées avant la fin de la croissance.

En savoir plus :

L'enfant hospitalisé

Les bobos des premiers pas

Publié le 26-05-2009 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Vous aimerez aussi

L’hématome rétroplacentaire (HRP) : pour mieux comprendre

L’hématome rétroplacentaire (HRP) : pour mieux comprendre

Cette complication potentiellement très grave de la grossesse survient dans les derniers mois et est...
Lire la suite

La fente labio-palatine

La fente labio-palatine

Avec un bébé sur 1000 concerné, la fente labio-palatine est la malformation la plus répandue. Cette...
Lire la suite

Grossesse et infection urinaire

Grossesse et infection urinaire

Les infections urinaires touchent 1 femme enceinte sur 10. On fait le point.
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus