L'AVAC, qu'est-ce que c'est ?

Après une césarienne, de nombreuses mamans se posent la question de savoir si elles pourront accoucher de nouveau par voie basse. Pendant longtemps, les médecins ont considéré que cela était trop risqué, mais on sait aujourd'hui que l'accouchement vaginal après une césarienne (AVAC) ne présente aucun danger pour la maman et le futur enfant.
L'AVAC, qu'est-ce que c'est ?
L'AVAC, qu'est-ce que c'est ?

L'utérus après une césarienne

Lord d'une césarienne, on pratique juste au-dessus du col une incision horizontale de l'utérus, dans 90% des cas. Les fibres de l'utérus ont alors été déchirées pour laisser passer le bébé. L'utérus a ensuite été recousu, il reste donc une cicatrice. Votre utérus est désormais dit "utérus cicatriciel"  et est dorénavant fragilisé.

L'utérus est composé de fibres musculaires longues, verticales, qui ont la capacité de se détendre énormément durant la grossesse, et surtout au cours de l'accouchement. Mais la cicatrice de la césarienne gêne cet étirement et fragilise les fibres. Un tissu cicatriciel ne peut s'étirer et peut ainsi provoquer une déchirure.

Une césarienne peut donc être un véritable traumatisme pour l'utérus. Et dans le cas d'une nouvelle grossesse, la question pourra se poser : si les causes de votre première césarienne ne sont pas permanentes (troubles de la coagulation sanguine, par exemple), un accouchement par voie basse est tout à fait envisageable.

Ce qu'il faut savoir:

  • Un AVAC est difficilement praticable à domicile, en raison des risques de complication.
  • Un déclenchement de l'accouchement est contre-indiqué en cas d'AVAC. En effet, les contractions très fortes et le travail rapide entrainent une fragilisation de l'utérus déjà soumis à rude épreuve et peuvent provoquer un risque de rupture utérine. L'équipe médicale optera plutôt pour un travail spontané.
  • Afin d'éviter tout risque supplémentaire, on vous prescrira une radiopelvimétrie (mesure de votre bassin) ainsi qu'une mesure de l'épaisseur de votre cicatrice.
  • Vous serez surveillée de près pendant le travail à l'aide d'un monitoring interne ou externe afin de vérifier si votre utérus tient le coup.
  • Il est possible qu'après l'accouchement, le médecin ait recours à une révision utérine. Il s'agit de vérifier l'état de votre cicatrice, mais cet acte n'est pas automatique.
  • L'AVAC n'est pas toujours réussi : on estime que 30% des AVAC se terminent par une nouvelle césarienne.

Publié le 21-01-2013 à 14:12 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

De plus en plus de maternités adoptent le bracelet électronique !

De plus en plus de maternités adoptent le bracelet électronique !

Souvenez-vous : en août 2012, un bébé avait été enlevé à l'Hôpital Saint-Joseph de Marseille. Grâce au...
Lire la suite

Vidéo : quand bébé fait de la résistance !

Vidéo : quand bébé fait de la résistance !

Que faire quand, presque à terme, votre bébé ne semble pas décidé à pointer le bout de son nez ? Comment...
Lire la suite

Le don de sang placentaire

Le don de sang placentaire

Le sang placentaire est composé de cellules sanguines contenues dans le cordon ombilical et dans le...
Lire la suite