L'allaitement protège l'enfant contre le risque de leucémie

Alimentation idéale pour le nourrisson, le lait maternel n'a pas qu'un rôle nutritif. En effet, selon les récentes études réalisées par JAMA Pediatrics, les bébés nourris au sein maternel durant une période de 6 mois auraient moins de risques de développer une leucémie infantile.
L’allaitement protège l’enfant contre le risque de leucémie
L’allaitement protège l’enfant contre le risque de leucémie

Un risque réduit à 19 %

Grâce à de nombreuses recherches réalisées sur la leucémie infantile entre 1960 et 2014, l'équipe du JAMA Pediatricsa découvert que l'allaitement maternel jouait un rôle important dans la santé du bébé. Le fait de nourrir l'enfant au lait maternel pendant les six premiers mois de sa vie ou plus diminuerait de 19 % le risque de leucémie.Les enfants allaités pendant une courte période auraient11 % de risques en moins de développer une leucémie que ceux qui n'ont jamais été allaités. Environ1 750 000 cas de leucémie chez les moins de 15 ans sont répertoriés chaque année dans le monde. Ce chiffre continue à grimper puisque le risque de leucémie infantile a augmenté de 0,9 % ces dernières décennies. Même si ce cancer est rare, il reste la deuxième cause de mortalité chez les enfants aux Etats-Unis.

Autres vertus de l'allaitement

Les vertus du lait maternel ne sont plus à démontrer. Cette alimentation naturelle contient des nutriments frais, adaptés à la croissance du bébé. Plus encore, elle suggère un mécanisme de protection qui permet de prévenir la leucémie infantile. Riche en anti-inflammatoires et en composants immuno-actifs, ses éléments constitutifs influencent le développement du système immunitaire de l'enfant tout en favorisant la production optimale de cellules souches.

Les chercheurs ont conclu que le lait maternel serait « l'instrument de santé publique idéal » compte tenu de son caractère « très accessible ». Ils joignent leurs voix à celles de l'Unicef et de l'OMS et recommandent aux mamans de nourrir leur bébé au sein au moins pour les six premiers mois suivant la naissance, dès que cela est possible.

Publié le 11-06-2015 à 14:51 | Mis à jour le 30-04-2019 à 13:42 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Santé périnatale : un état des lieux

Le rapport EURO-PERISTAT, qui s‘intéresse à la santé périnatale des européennes, vient de rendre publics...
Lire la suite

États-unis : un mystérieux virus sème la panique !

Depuis quelques mois, les petits américains sont touchés par un virus respiratoire mystérieux laissant les...
Lire la suite

Les réponses du gynécologue - semaine du 24/05/2010

Les réponses du gynécologue - semaine du 24/05/2010

Chaque semaine, retrouvez dans cette rubrique les réponses du D. Jonathan Ouahba, gynécologue et...
Lire la suite