L’allaitement en France : peut mieux faire !

Image d'illustration

69% des bébés nourris au sein à la maternité, 54% un mois plus tard : que s’est-il passé entre temps ? C’est la question que pose l’Institut national de Veille sanitaire (InVS) dans son dernier Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire.

Pour parvenir à ces chiffres, les chercheurs se sont basés sur les résultats de l’enquête Epifane (Epidémiologie en France de l’Alimentation et de l’Etat nutritionnel des enfants pendant leur première année de vie), regroupant pas moins 3 500 bébés nés entre janvier et avril 2012.

On constate donc que 60% des nouveaux-nés sont allaités de manière exclusive en maternité, et 9% de façon mixte. Un mois plus tard, on ne relève plus que 54% d’enfants globalement allaités, et seulement 35% exclusivement au sein ! Pour avoir un ordre d’idée, en Norvège, 96% des mamans poursuivent l’allaitement à 1 mois… Il semblerait que le niveau d’étude, le milieu socio-culturel, l’origine ethnique ou encore la perception positive de l’allaitement par le conjoint soient des facteurs encourageant les jeunes mères à poursuivre leur allaitement.

Une précédente enquête de la Direction Générale de la Santé identifiait pour sa part la reprise d’une activité professionnelle, la fatigue ou encore l’anxiété comme facteurs d’abandon de l’allaitement maternel ; du côté des jeunes mamans, on entend souvent un tout autre son de cloche : un accompagnement à l’allaitement défaillant, ne leur permettant pas de surmonter certaines difficultés et les poussant à renoncer…

La promotion de l’allaitement maternel est l’un des axes du Programme National Nutrition Santé (PNNS) pour cette année : il y a encore des efforts à fournir !

Publié le 18-09-2012 à 10:16 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grossesse : frites et chips, à fuir !

Grossesse : frites et chips, à fuir !

Future maman, des envies de frites et/ou de chips vous tenaillent ? Résistez : selon une étude...
Lire la suite

Allaitement : une maman a toujours assez de lait…

Allaitement : une maman a toujours assez de lait...

Stopper l'allaitement pour cause de manque de lait serait une fausse raison ; une étude britannique...
Lire la suite