L'accouchement dans le monde

Le moment magique de l'accouchement tel que nous le vivons en France n'est pas vécu de la même façon dans tous les pays du monde. Petit tour du monde de l'enfantement.
L'accouchement dans le monde
L'accouchement dans le monde
Publicité
Le moment magique de l'accouchement tel que nous le vivons en France n'est pas vécu de la même façon dans tous les pays du monde. Petit tour du monde de l'enfantement.

En Orient

Accoucher au Vietnam ou à Taiwan doit se faire dans le silence. Même si la maman souffre, elle ne doit pas crier pour ne pas déranger les autres villageois ni manifester sa souffrance : elle doit subir et se taire.

En Inde, l'expérience de l'accouchement est vécue en toute sérénité : elle est associée à l'idée de la joie, de la fête. La douleur est reléguée au second plan.

Au Japon, les femmes accouchent aujourd'hui en maternité mais elles ne bénéficient pas de la péridurale qui est très chère. La présence du père est elle aussi payante, ce qui en dissuade plus d'un ! Bien que la maman conserve précieusement le cordon ombilical dans une boite, elle ne garde pas son bébé près d'elle pendant son séjour. Il restera en pouponnière et ne verra sa mère qu'au moment de la tétée.

En Afrique

Au Togo, la maman essaie autant que possible de ne pas réveiller les mauvais esprits en criant au moment de l'accouchement. Si en France nous accouchons sur le dos pour des raisons de sécurité, les femmes africaines ont adopté des positions bien plus confortables et plus efficaces sur la sortie du bébé : accroupies ou à quatre pattes ! Pour que le col s'ouvre plus facilement, de nombreux rituels existent. Il est courant de dénouer tous les liens et dégager ce qui est fermé. Au Maroc, une femme aura les cheveux lâchés, et pas de ceinture attachée.

En Europe du Nord, à l'ancienne

Au Pays-Bas, les femmes préfèrent accoucher à domicile. 30% des accouchements se déroulent à la maison contre 2 % dans les autres pays d'Europe. Pour celles qui ont choisi la maternité, pas de séjour prolongé : on en sort dans les heures qui suivent l'accouchement. Dans le même esprit, seulement 8% des femmes demandent la péridurale contre au moins 50 % en France.

En Amérique latine

Dans les campagnes du Mexique, on ferme toutes les portes et toutes les fenêtres pour ne pas faire entrer les mauvais esprits.

Actuellement, la mode au Brésil est à la césarienne : les femmes ne veulent plus subir les désagréments d'un accouchement par voie basse.

Au Chili, on n'allaite plus car cela abimerait les seins : on donne donc le biberon.

Chez les Pygmées

Au moment d'accoucher, les femmes s'isolent et vont s'appuyer sur un arbre : le bébé prendra alors le nom de l'arbre en question. En guise de symbole, les femmes enterrent le placenta et le cordon à l'endroit où elles ont accouché. Plus d'articles sur : #psychogrossesse

Isabelle DAMIRON
Publié le 14-02-2014 à 10:13
Mis à jour le 31-10-2017 à 09:42
Auteur : Isabelle DAMIRON
2747 articles

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus