L'accouchement à domicile, une pratique toujours polémique

Un procès oppose actuellement une sage-femme libérale ayant pratiqué de nombreux accouchements à domicile au conseil de l'Ordre.
L’accouchement à domicile, une pratique toujours polémique
L’accouchement à domicile, une pratique toujours polémique

C'est la prise de « risques injustifiés » qui a conduit le Conseil départemental de l'Ordre d'Indre-et-Loire à déposer une plainte à l'encontre d'Isabelle Koening, sage-femme libérale pratiquant les accouchements à domicile (AAD) depuis de nombreuses années. Parmi les reproches adressés à la professionnelle, avoir tardé à acheminer certaines de ses patientes à l'hôpital dans le cadre de complications ou encore un défaut d'assurance. Elle encoure une radiation pure et simple.

Ce n'est pas la première fois qu'une sage-femme pratiquant l'AAD est poursuivie pour des motifs considérés comme excessif par, entre autres, l'Association nationale des sages-femmes libérales (ANSFL). L'accouchement à domicile est pourtant une pratique légale et reconnue ; mais les professionnels dénoncent de nombreux bâtons mis dans leurs roues, comme le coût exorbitant de l'assurance obstétrique (quasiment un an de salaire !) ou encore l'attitude des hôpitaux. En effet, toute sage-femme pratiquant l'AAD doit avoir la possibilité d'accéder librement au plateau technique de la maternité de son secteur, via un accord signé entre les deux parties. Ainsi, Isabelle Koening avait noué une convention avec la maternité de l'hôpital de Chinon, mais a expliqué que l'établissement acceptait très mal sa pratique, ce qui l'a amenée à dénoncer le partenariat.

L'ANSFL rappelle qu'à cause de ces difficultés, il ne reste plus en France que 60 sages-femmes libérales pratiquant l'accouchement à domicile. L'AAD, bien que ne concernant qu'1% des naissances annuelles en France, reste un choix alternatif à l'accouchement médicalisé que chaque femme devrait pouvoir effectuer en toute liberté. Le délibéré du procès d'Isabelle Koening est attendu avant le 14 juillet.

Publié le 05-07-2017 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Déclenchement : le Cytotec® au banc des accusés

Ce médicament est utilisé dans de nombreuses situations liées à la gynécologie et à l’obstétrique. A tort,...
Lire la suite

Informer les patientes sur les risques liées au déclenchement de l'accouchement

Informer les patientes sur les risques liées au déclenchement de l'accouchement est une priorité

Informer les patientes, répartir les tâches et surveiller de prés la mère et le fœtus sont indispensables...
Lire la suite

Maman à 50 ans… Naturellement !

Maman à 50 ans... Naturellement !

Cette Australienne ne battra pas le record de la maman la plus âgée, détenu par une espagnole de 67 ans,...
Lire la suite