L’accouchement à domicile en voie de disparition ?

Les sages-femmes libérales pratiquant l’accouchement à domicile (AAD) tirent la sonnette d’alarme !
Image d'illustration



L’AAD en danger ! Une association de la région de Toulouse, MettreOmonde, alerte, via notamment une pétition lancée sur internet, sur le risque de disparition d’une pratique qui n’a pourtant jamais été aussi médiatisée.

Pourquoi l’AAD n’est-il pas plus répandu en France ? Au-delà des convictions de chacune, il faut savoir que les sages-femmes libérales qui pratiquent l’accouchement à domicile doivent souscrire une assurance professionnelle spécifique. Or, le montant de cette assurance s’élève jusqu’à 25 000 € par an! Pour une sage-femme qui gagne en moyenne 24 000 € par an, autant dire que c’est impossible…

Conséquence : la plupart des sages-femmes spécialisées dans l’AAD exercent sans assurance. Mais l’Ordre National des sages-femmes, lui, se doit d'appliquer les directives du ministère de la Santé, et de rappeler aux professionnelles cette obligation légale... Le collectif MettreOmonde s’élève contre cette situation qui prive les femmes d’une alternative à l’accouchement en structure médicalisée.

A savoir : en France, environ 90 sages-femmes pratiquent l’accouchement à domicile. Et, parmi elles, moins de 5 seraient assurées !

Publié le 16-09-2013 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

À 42 ans, une américaine accouche de quadruplés au lieu de triplés

À 42 ans, une américaine accouche de quadruplés au lieu de triplés

Pensant accoucher de triplés, une américaine de 42 ans a donné naissance à des quadruplés.
Lire la suite

Charlotte Casiraghi et Gad Elmaleh sont parents !

La fille de la princesse Caroline de Monaco aurait accouché dans la nuit de mardi à mercredi
Lire la suite

Insolite : son bébé s’appelle Porsche…

Quand l’amour des voitures va très, très loin !
Lire la suite