J'ai accouché de ma princesse après 15 heures de souffrance

Le long voyage d'Ambre vers la lumière, raconté par Séverine, sa maman !
J’ai accouché de ma princesse après 15 heures de souffrance
J’ai accouché de ma princesse après 15 heures de souffrance

Le 5 août 2012 à 23 h, je pars à la maternité car la poche des eaux vient de se percer. J'étais à la semaine 40 et le déclenchement était prévu pour le 6 août !

Petite anecdote : on se fait arrêter par les gendarmes pour un contrôle des papiers, mais bien évidemment, ils nous laissent partir aussitôt quand je leur dit que je viens de perdre les eaux !

Bref, arrivés à l'hôpital après une demi-heure de route, on m'installe dans une chambre une dizaine de minutes. Ensuite, une sage-femme vient me chercher pour m'installer en salle d'accouchement. Elle pose le monitoring.

Il n'est pas loin de minuit, la sage-femme m'ausculte et me dit que je suis à 3 doigts. Elle précise que ca va être long, étant donné que c'est une première grossesse ! A cet instant, je ne m'inquiète pas, puisque les contractions sont supportables et espacées. Mon conjoint lui est installé dans un fauteuil qui ne s'allonge pas ; si on lui avait dit que ca allait être si long...

Mes contractions deviennent douloureuses, et c'est le changement de poste pour les sages-femmes. Celle qui va s'occuper de moi vient se présenter et me demande si je veux changer de position. J'accepte volontiers car cela fait presque 5 heures que je suis sur le dos ! Elle me met sur le côté, une jambe légèrement relevée afin d'ouvrir le bassin et que la puce descende un petit peu plus vite.

L'anesthésiste décide enfin de me poser la péridurale, je me sens tellement soulagée ! Et il me donne une pompe afin de me réinjecter du produit lorsque l'effet anesthésiant disparaît.

Je ne sens plus le bas de mon corps. La sage-femme vient me voir toutes les heures, et chaque fois le col est ouvert d'un doigt de plus, c'est très long, je n'arrive pas à dormir, mon conjoint lui fait des micro siestes...

Nous voilà en fin de matinée. La péridurale ne fait plus effet, je peux donc appuyer sur la pompe toutes les dix minutes, mais je ressens de plus en plus les contractions et de moins en moins mes jambes qui sont totalement anesthésiées, c'est très désagréable !

J'appelle la sage-femme : les contractions sont très douloureuses, je n'en peux plus, je suis très fatiguée, mais je suis à 10 doigts. Vers midi, elle me dit qu'il faut encore attendre ; deux heures je souffre, mais j'essaie de garder toute l'énergie qu'il me reste pour les poussées ! A 13 h, voyant que les contractions sont très rapprochées, la sage-femme me dit qu'il est temps de pousser. Ouf, allons y !

Je commence les poussées, mais la puce ne descend pas. On me change de position trois ou quatre fois mais rien n'y fait, les poussées sont inefficaces et de plus nous attendons les contractions entre chaque poussée. Je m'inquiète, j'ai tellement peur de partir pour une césarienne !

Au bout de 50 minutes de poussées, je suis à bout de force. La sage-femme décide donc de me mettre de l'oxygène et d'appeler le chirurgien. Celui-ci décide de m'aider avec la ventouse ; une dernière poussée et ma princesse est là, après une heure d'effort !
 
Quel bonheur, elle est si belle ! A ce moment je suis tellement exténué que je ne pense plus à rien, à part profiter de ce moment avec ma fille et son papa !

Aujourd'hui, Ambre a 5 mois et demi et toutes mes journées sont remplies de bonheur. Nous agrandirons encore la famille malgré ce souvenir douloureux.

Envie de nous raconter votre accouchement ? Témoignez vous aussi sur Etreenceinte.com ! Envoyez-nous un email avec votre récit, accompagné d'une photo, à l'adresse webmaster@etreenceinte.com. Retrouvez aussi nos appels à témoignages sur notre page Facebook !

Publié le 24-01-2013 à 11:53 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Bébé en siège : bons résultats pour la césarienne

En cas de présentation par le siège, la césarienne programmée présenterait de meilleurs résultats que...
Lire la suite

Un "bébé Navigo" né dans le RER !

Olajuwon était si pressé de voir le jour qu’il est arrivé… Dans le train !
Lire la suite

Grande-Bretagne : scandale autour d’un accouchement et d’une adoption forcée !

Choquant : cette maman atteinte de troubles bipolaires a subit une césarienne à son insu et ne peut...
Lire la suite