Islia, née sous le signe de l’adrénaline !

Non seulement cette petite britannique se préparait à venir au monde en siège, mais en plus, son arrivée a bien failli tourner à la catastrophe… Sur la route !
Image d'illustration

A 31 ans, Tamarin Cox est enceinte de son second enfant, une petite fille. Elle est déjà prévenue : son enfant se présente en siège décomplété, ce sera donc une césarienne programmée. Mais la nature fait son œuvre : Tamarin entre en travail 2 jours avant la date prévue, à 3 heures du matin.

A 4h30, la jeune femme et son mari Aaron montent en voiture, direction : la maternité. Il fait très froid en ce petit matin, et malgré son appréhension compréhensible, le futur papa ne commet pas d’imprudences : il roule à moins de 50 km/h…Quand soudain, il perd le contrôle de son véhicule !

La voiture vient de déraper sur une plaque de verglas. Elle fait quelques tonneaux avant de s’immobiliser, dans le fossé, sur le toit !

"Pendant que la voiture roulait sur elle-même, je pensais vraiment que je nous avait tués tous les trois. C’était épouvantable" a confié Aaron au quotidien Daily Mail. Miracle : tous deux sont indemnes, ou presque (quelques bobos sans gravité). Mais surtout, Tamarin est parvenue à rester d’un calme total ! "Ma femme était très calme et concentrée. Elle a su faire preuve de sang-froid et c’est elle qui me répétait de rester calme et de ne pas m’inquiéter" raconte encore le papa admiratif !

Très vite, des passants appellent les secours. Tamarin est emmenée en urgence à l’hôpital ou elle donne naissance par césarienne, comme prévu, à Islia, 3kg, une petite fille en parfaite santé ! Aujourd’hui remis de cette naissance très mouvementée, les parents relativisent et, comme le raconte Tamarin avec un sens de l’humour très british : "J’ai prévenu ma mère de la naissance de notre fille. Je lui ai dit de ne pas paniquer et je lui ai expliqué que nous avions eu un accident de voiture sur le chemin de la maternité. Elle est devenue un tout petit peu hystérique !" !

Source : dailymail.co.uk

Publié le 21-01-2014 à 10:47 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Naissance prématurée : la survie possible dès 23 semaines

Naissance prématurée : la survie possible dès 23 semaines

Si le seuil de viabilité est parfois établi à 24 semaines, une étude américaine vient de démontrer qu'un...
Lire la suite

Maternités : les regroupements ne favorisent pas la surmédicalisation

Maternités : les regroupements ne favorisent pas la surmédicalisation

Accouchements déclenchés, recours à la césarienne, extractions instrumentales... Des pratiques qui ne sont...
Lire la suite

Ilona, bébé pressé

Gwendoline pensait être atteinte d’une gastro-entérite aiguë. Mais sur la route des urgences, la jeune...
Lire la suite