Inde : bébé sur commande ?

L’Inde deviendrait-elle "l’utérus du monde", selon le titre d’un documentaire de la chaîne américaine National Geographic Channel ?
Image d'illustration

A l’heure où la gestation pour autrui (GPA) fait débat en France, il n’en va pas de même en Inde où la pratique a été légalisée en 2002. Une situation connue de nombreux couples, notamment aux États-unis, qui se sont offert les services d’une mère porteuse indienne pour enfin parvenir à avoir un enfant. Mais la GPA, c’est aussi un business…

Le docteur indien Nayna Patel, spécialiste de la procréation médicalement assistée, s’apprête en effet à ouvrir une gigantesque clinique à Anand, dans la province du Gurajat. Le but ? En faire une véritable "usine à bébés" ! Des centaines d’indiennes pourraient ainsi mettre leur ventre à disposition de couples venus du monde entier, moyennant 8 000 dollars environ par enfant. Une manne dans un pays où 1/3 de la population vit avec moins d’un dollar par jour !

Pour les parents intéressés, il leur en coûtera 28 000 dollars, une somme qui peut paraître considérable, mais bien moins élevée qu’aux États-unis ! Évidemment, un tel système pose de gros problèmes éthiques… Vite balayés par le docteur Patel, pour qui les mères porteuses réalisent tout simplement "un travail physique et elles sont rémunérées pour cela.". Des associations locales de protection des droits des femmes s’insurgent, et le gouvernement, alerté, pourrait bien modifier ses dispositions dans les mois à venir…

Publié le 07-10-2013 à 08:28 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Un nouvel espoir contre la stérilité

Des chercheurs américains sont parvenus à mettre au point une technique pour permettre à des femmes...
Lire la suite

DIU : l’essayer, c’est l’adopter ?

Après la polémique autour des pilules de dernières générations, celles-ci on subit un baisse vertigineuse...
Lire la suite

Contraception définitive : les femmes manquent d’information

Plus envie de bébé ? Des moyens de contraception définitifs existent, et ils ne sont pas forcément...
Lire la suite