Il braque une banque pour payer la chimio de son bébé

Suite à la clôture du contrat de son assurance maladie, Brian Randolph, un père de famille américain, a braqué une banque de la ville de South Lyon, le 12 août dernier, dans l'intention de payer la chimiothérapie de son bébé.
Image d'illustration

Ce jeune père de famille, âgé de 23 ans, s'est fait arrêter suite au braquage d'une banque de South Lyon, située dans la banlieue de Détroit. L'argent était destiné à payer les soins de sa petite fille d'un an, atteinte d'un rétinoblastome, un cancer de la rétine.

Une motivation mise en doute par la police

L'homme a pénétré dans l'établissement bancaire le 12 août dernier, sans arme, dissimulé par un déguisement de fortune. Il a affirmé être armé et a réclamé au guichet 20.000 dollars . Il quitte finalement la banque avec 8.100 dollars. Le braquage s'est déroulé sans violence, mais son piètre costume et la diffusion de son portrait sur Facebook ont permis à la police de le retrouver, à peine deux jours plus tard.

Brian Randolph a alors déclaré aux autorités que l'argent du braquage était destiné à payer la chimiothérapie de sa fille, Brailynn, atteinte d'un cancer de la rétine.

Quelques jours avant les faits, le père avait reçu un courrier de son assurance maladie, lui annonçant la fin de son contrat et l'arrêt du remboursement des soins dispensés à son bébé.

Une explication mise en doute par la police qui a également découvert lors de son arrestation un sac Gucci, plusieurs paires de chaussures et des vêtements luxueux dans sa voiture.

Les dons affluent pour aider l'enfant

Toutefois, depuis la révélation de cette histoire par les médias, de nombreux américains se sont montrés émus et pour aider la petite Brailynn, des internautes ont lancé une campagne de dons sur le site GoFundMe, où une page pour aider l'enfant était ouverte depuis un an.

Après quelques jours de mobilisation, les gains s'élèvent déjà 43.800 dollars (39.000 euros), un montant bien supérieur au butin du braquage.

En attendant son jugement, le mercredi 2 septembre, la caution pour sa libération a été fixée à 500.000 dollars. Son avocat Karri Mitchell, explique qu’il sollicitera « la clémence des juges », en prenant compte des « circonstances qui ont motivé ce geste ».

Publié le 04-09-2015 à 15:10 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

La sclérose en plaques liée à une carence en vitamine D durant la grossesse

Il existerait un lien entre le risque de sclérose en plaques et le taux de vitamine D chez la femme...
Lire la suite

Grossesse : bébé baille-t-il in utero ?

Grossesse : bébé baille-t-il in utero ?

Drôle de découverte pour une équipe de chercheurs de la Durham University (États-Unis) : les fœtus...
Lire la suite

Vaincre une toux récalcitrante

Vaincre une toux récalcitrante

Quelques trucs pour soulager sa toux ! Un coup de froid et ça y est : il tousse. Votre enfant est...
Lire la suite