Grossesse : sans gluten, végane, le point sur votre alimentation

On le sait : l'alimentation durant la grossesse est un élément fondamental pour le bon développement de bébé et la santé de maman. Mais comment concilier l'équilibre alimentaire idéal et les modes d'alimentation particuliers ?
Véganisme, végétarisme, no-glu et grossesse
Véganisme, végétarisme, no-glu et grossesse

Grossesse et véganisme : gare aux carences

Le choix d'un mode de vie vegan, excluant l'utilisation et la consommation de produits et sous-produits animaux, est une décision personnelle et philosophique pas toujours bien comprise par l'entourage ; mais quid d'une grossesse dans ces conditions ?

D'un strict point de vue médical, les études sont nombreuses et concluent presque toutes à une réelle mise en garde pour les future mamans véganes : les risques de carences en vitamines et micronutriments sont réels avec ce mode d'alimentation. Hors grossesse, les besoins peuvent être comblés sans difficultés grâce à quelques compléments ; mais la grossesse est "gourmande" en apports. Fer, calcium, zinc, vitamines D et B12 sont les principaux éléments qui peuvent venir à manquer à l'organisme d'une femme enceinte végane.

Vous faire aider d'un diététicien peut vous être très utile, même si vous pensez maîtriser votre régime : il saura vous aiguiller vers les meilleurs choix en matière d'aliments et de compléments. Concernant la vitamine D, par exemple, vous ne pourrez pas éviter de prendre des médicaments... La vitamine B12 est souvent présente dans des produits spécifiquement véganes, qui sont enrichis artificiellement. Fer, calcium et zinc peuvent se trouver dans l'alimentation, mais votre régime habituel devra être adapté pour mettre l'accent sur certains aliments. Enfin, n'arrêtez pas votre suivi nutritionnel après la naissance de bébé : l'allaitement est également une période critique pour une maman végane car votre bébé doit absolument recevoir les nutriments essentiels à sa croissance. Bref, si une grossesse végane est possible, elle doit être soigneusement accompagnée pour se dérouler sans accroc.

Grossesse sans gluten : feu vert, avec prudence

Le gluten n'apporte rien à votre bébé : de ce fait, un régime sans gluten durant la grossesse n'a pas d'incidence sur votre enfant. Cependant, méfiance :

  • Si vous souffrez de la maladie cœliaque et êtes donc intolérante au gluten, c'est une erreur que de vouloir introduire ne serait-ce qu'un tout petit peu de gluten dans votre alimentation pour "habituer" votre bébé. Non seulement vous risquez une crise de malabsorption qui va vous épuiser et vous carencer, mais en plus, cette démarche n'est pas utile... En effet, s'il existe bel et bien une composante héréditaire dans l'apparition d'une intolérance au gluten, la transmission de la maladie est très loin d'être automatique (on l'estime à 20 %). Inutile donc de risquer votre santé et celle de votre bébé en pensant le protéger !
  • Vous ne souffrez pas de la maladie cœliaque mais vous avez exclu le gluten de votre alimentation pour plus de confort digestif ; pour autant, ne vous privez pas de produits à base de céréales car ils sont de véritables mines de bienfaits. C'est le moment de découvrir d'autres céréales que le riz et le maïs : testez le millet, le sorgho, le fonio, le sarrasin... Des variétés délicieuses et naturellement sans gluten qui vous apportent vitamines et oligo-éléments. Variez les plaisirs !

Grossesse végétarienne : devenez pro !

Un régime alimentaire végétarien n'est absolument pas incompatible avec une grossesse. En revanche, l'équilibre de de votre alimentation devra être votre principal objectif durant ces 9 mois : autant dire que si vous débutez, il va vous falloir assimiler les multiples combinaisons qui optimisent les apports, et elles sont nombreuses ! Là encore, l'aide d'un diététicien est importante pour ne pas s'y perdre.

Un régime végétarien incluant les œufs et les produits laitiers vous permet d'assurer la plupart des apports indispensables à votre organisme et à celui de votre bébé. Le fer, élément dont la plupart des futures mamans (végétariennes ou non !) viennent à manquer, vous sera apporté par des aliments comme les céréales ou encore le sésame. D'origine végétale, il est plus difficilement assimilable : à consommer avec de la vitamine C naturelle (jus d'agrumes, par exemple) qui favorise son assimilation, mais pas avec du lait qui freine son absorption. Ce n'est qu'un exemple des synergies alimentaires qu'il vous faudra maîtriser !

Enfin, pour maximiser vos apports en vitamines, consommer le plus possible de végétaux crus ; à nettoyer très soigneusement, notamment si vous n'êtes pas immunisée contre la toxoplasmose ! Les crudités vous apportent en effet davantage de bienfaits que leur version cuite.

Avoir un régime alimentaire particulier pendant la grossesse n'est pas forcément déconseillé, mais nécessite toujours un suivi renforcé ; le mieux est de vous adresser à un professionnel de la nutrition qui saura vous accompagner. N'hésitez pas à prolonger le suivi au-delà de votre accouchement si vous allaitez votre bébé !

Discutez grossesse et alimentation sur notre forum Santé et grossesse !

Vous aimerez aussi

Bien calculer sa date d'accouchement

Comment calculer précisément la date d'accouchement ?

Votre test de grossesse affiche le petit plus tant espéré ? Félicitations ! Passée l'euphorie,...
Lire la suite

Hilary Duff ose parler des maux de grossesse

La comédienne Hilary Duff ose raconter que la grossesse n'est pas forcément toujours un bon moment

Elle a été soutenue par près de 1 million de mamans. La comédienne et chanteuse Hilary Duff a posté un...
Lire la suite

IVG : les méthodes

IVG : les méthodes

L'Interruption volontaire de grossesse peut être pratiquée légalement en France dans un délai de quatorze...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus