Grossesse : quelle position de sommeil ?

Comment dormir enceinte ? Au-delà du confort de la future maman (important !), il faut aussi penser à l’influence de la position de sommeil sur le bébé à naitre !
Grossesse : quelle position de sommeil ?
Grossesse : quelle position de sommeil ?

Ce sont 29 femmes enceintes dans leur 3e trimestre de grossesse qui ont été observée par cette équipe de chercheurs de l'Université d'Auckland (Nouvelle-Zélande). Leur but : déterminer l’influence de la position maternelle de sommeil sur le sommeil et le rythme cardiaque du bébé. Chacune a été équipée de capteurs durant ses nuits.

Premiers enseignements : la plupart des futures mamans dorment sur le côté gauche ! Rappelons que cette position a été recommandée durant des années, car censée éviter certains malaises liés à la compression de la veine cave déclenchés par un couchage sur le côté droit… Un dogme plus aussi catégorique aujourd’hui ! Par ailleurs, les nuits des femmes enceintes ont duré 8 heures en moyenne.

Et côté fœtus ? 80 % d’entre eux ont présenté surtout un état de sommeil « actif » (proche de notre sommeil paradoxal) durant la nuit, contre 13 % qui étaient pleinement réveillés. Quant au sommeil calme (notre sommeil profond), il a été observé surtout quand la maman était couchée sur le dos. Quand elle dormait sur le côté droit, bébé avait tendance à être, à l’inverse, plus agité. Mais surtout, le sommeil calme entraîne chez le fœtus un net ralentissement de la fréquence cardiaque.

Faut-il avoir peur de ces résultats ? Non, disent les auteurs de l’étude : les différences de fréquences cardiaques sont, en fait, assez infimes et, surtout, les bébés ont été revus six semaines après leur naissance et vont tous très bien. Cependant, ces observations laissent penser que la position de sommeil maternelle a une vraie influence sur le rythme cardiaque et sur le système nerveux du bébé. Elle contribuerait également à la perception par l’enfant à naître du rythme circadien (l’alternance jour-nuit). D’autres recherches devront être menées pour aller plus loin.

Publié le 19-10-2017 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

France : une opération in utero couronnée de succès !

France : une opération in utero couronnée de succès !

Atteinte d'une malformation, une fillette née début novembre a pu bénéficier d'une intervention...
Lire la suite

Des sirops contre la toux dangereux pour les bébés

Après que l'AFFSAPS ait retiré du marché certains produits contre la toux
Lire la suite

Plagiocéphalie : un problème de santé publique

Plagiocéphalie : un problème de santé publique

La Haute Autorité de Santé (HAS) se saisit du dossier des asymétries crâniennes, ou plagiocéphalie. Un...
Lire la suite