Grossesse : prise de sang et rôle des plaquettes

Lorsque vous êtes enceinte, vous avez toute une batterie de tests médicaux à faire : échographies, prises de sang, etc. Nous nous intéressons dans cet article au rôle des plaquettes lors de votre grossesse. Explications.
Prise de sang et plaquettes
Prise de sang et plaquettes

A quoi servent les plaquettes ? 

D'abord, c'est quoi une plaquette ? C'est très simple, les plaquettes sont des cellules sans noyaux qui sont produites dans la moelle osseuse. 

Ces cellules, appelées aussi thrombocytes, composent les cellules sanguines, aux côtés des globules rouges ou hématies et des globules blancs ou leucocytes. 

Le sang, est donc composé pour 45 % de ces trois types de cellules et pour 55 % de plasma, un liquide jaunâtre dans lequel nagent les cellules sanguines. 

Les plaquettes sont très importantes puisque ce sont elles qui permettent la coagulation du sang. Lorsque vous vous coupez, par exemple, ce sont les plaquettes qui arrivent les premières et empêchent le sang de couler indéfiniment. Elle débute le processus de coagulation. 

Plaquettes et grossesse

Lorsque vous êtes enceinte, il est très important de s'assurer, par des prises de sang régulières que votre taux de plaquettes est correct, entre 150 000 et 400 000 /mm3 de sang. 

Idéalement, pendant toute votre grossesse, votre taux de plaquettes doit rester stable. 

Si votre nombre de plaquette est trop bas, on parle alors de thrombopénie (appelée aussi thrombocytopénie). 

Pendant la grossesse, il est primordial de détecter le moindre risque hémorragique. En effet, si le taux de plaquettes est trop bas, votre corps aura du mal à faire en sorte que le sang s'arrête de couler.  

Plaquettes trop basses : que faire ? 

Dans un premier temps, pas de panique. Une thrombopénie n'est pas forcément grave. C'est votre médecin qui vous prescrit les prises de sang, c'est lui qui sait également les interpréter. 

Sachez que dans une immense majorité de cas (75%), les thrombopénies détectées chez les femmes enceintes sont très légères et ne nécessitent aucun traitement particulier. 

Ces cas de légères baisse des plaquettes s'observent la plupart du temps durant le troisième et dernier trimestre de grossesse

Cette baisse légère de plaquettes, n'a d'ailleurs aucune incidence, ni sur vous, ni sur votre bébé, et n'empêche aucunement un accouchement classique par voie basse. 

Dans d'autres cas, la baisse des plaquettes peut être plus inquiétante, dans ce cas votre médecin vous prescrira certainement des examens complémentaires pour comprendre ce qui se passe. 

Il peut s'agir de plein de choses plus ou moins graves, comme une anémie, c'est-a-dire une carence en fer, de l'hypertension, etc. 

Encore une fois, ne paniquez pas en voulant faire votre propre diagnostic et attendez que votre médecin analyse les résultats. 

Quels sont les traitements en cas de baisse des plaquettes ? 

Dans la plupart des cas, lorsqu'il s'agit de baisse légère des plaquettes aucun traitement n'est donné. Il est, à ce moment là, surtout important de surveiller le taux de plaquettes tout au long de la grossesse. 

Après la naissance de Bébé, vous aurez certainement une autre prise de sang pour voir si le nombre de vos plaquettes est revenu à la normale, dans les 3 mois qui suivent l'accouchement.

Ensuite, dans les cas les plus rares, et selon le diagnostic établi par votre médecin un traitement médicamenteux peut vous être prescrit. 

Sachez enfin que 10 % des femmes enceintes voient une petite baisse de leurs plaquettes au cours de leur grossesse. Pas trop d'inquiétude à avoir donc. 

Vous aimerez aussi

Sos : comment éviter la toxoplasmose ?

Gros plan sur la toxoplasmose

La toxoplasmose est une infection due à un parasite. En effet, c'est l'une des affections clés à détecter...
Lire la suite

Paris : un bébé de 6 mois décède dans une crèche

La mairie de Paris a publié un communiqué dans lequel elle déplore le décès d’un bébé d’environ 6 mois dans...
Lire la suite

Les réponses du gynécologue - semaine du 24/05/2010

Les réponses du gynécologue - semaine du 24/05/2010

Chaque semaine, retrouvez dans cette rubrique les réponses du D. Jonathan Ouahba, gynécologue et...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus