Grossesse : les patches nicotiniques inefficaces

Vous êtes enceinte et souhaitez arrêter de fumer : malheureusement, selon cette étude française, les patches ne vous seront d’aucun secours…
Image d'illustration

Pour les femmes enceintes fumeuses désireuses d’arrêter la cigarette, les patches nicotiniques, même si leur prescritpion à de futures mamans reste polémique pour certains, pouvaient apparaître comme une solution de dernier recours. Pourtant, cette étude mnée entre 2007 et 2013 sur plus de 400 femmes enceintes en France prouve l’absence d’efficacité de la méthode.

Les futures mamans (âgée de 16 à 45 ans et fumant au minimum 5 cigarettes par jour) ont été réparties en deux groupes. Les unes ont reçu des patches adaptés à leur consommation de tabac (dosage de 10 à 30 mg de nicotine), tandis que les autres n’ont reçu qu’un placebo. L’ensemble des futures mamans a également été suivi de près tout au long de la grossesse et ont reçu conseils et soutien.

Au final, les résultats sont peu probants :

  • Seuls 5,5% des femmes sous patch sont parvenus à se passer de tabac jusqu’à l’accouchement, contre 5,1% de celles ayant reçu un placebo : une différence non significative !
  • Les femmes sous patch nicotinique ont accouché de bébés pesant en moyenne 3,065 kg, contre 3,015 kg pour le groupe "placebo" : là encore, une différence minime et surtout peu probante, la consommation de tabac et donc de nicotine étant censée donner des bébés à plus faible poids de naissance ! En revanche : des femmes ayant arrêté totalement la cigarette sans aide d’acune sorte ont eu, quant à elles, de bébés pesant en moyenne 300 grammes de plus que les participantes à l’étude…

Une autre étude, britannique celle-ci, a procédé au suivi du développement des enfants de femmes dans la même situation (certaines ayant utilisé des patches pendant la grossesse, d’autres un placebo) à l’âge de 2 ans. 73% des enfants des femmes ayant utilisé les substitut nicotinique ne présentaient pas de handicap, contre 65% ("seulement", a-t-on envie de dire !) de ceux des femmes sous placebo…

Des résultats contrastés, donc. Mais selon les spécialistes, l’intérêt des patches nicotiniques prescrits pendant la grossesse aux femmes enceintes fumeuses resterait très faible par rapport à un accompagnement sans substitut. Autrement dit, même si ce n’est pas la voie la plus facile, pour en finir avec la cigarette, la volonté semble la meilleure arme !

Source : medscape.fr

Publié le 02-09-2014 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Prévoir la prématurité ?

La plupart des naissances prématurées surviennent sans vraiment d’explications… Mais un nouveau test tout...
Lire la suite