Grossesse : l'origine des envies décryptée ?

Les envies alimentaires pendant la grossesse ont toujours fait l'objet de fantasmes : à quoi peuvent-elles bien être dues ? La revue médicale Frontiers in Psychology a fait le point.
Grossesse : l’origine des envies décryptée ?
Grossesse : l’origine des envies décryptée ?

Des causes hormonales aux facteurs culturels, de multiples raisons ont été avancées pour justifier les fameuses envies des femmes enceintes. Mais comment démêler le vrai du faux ? Des chercheurs ont fait le point sur les diverses pistes envisagées.

Les hormones

On leur fait endosser de nombreuses responsabilités... Et pourtant, cette fois-ci, elles joueraient réellement un rôle ! Dans le cadre de la grossesse, les fluctuations hormonales intenses agissent sur la perception du goût et sur l'odorat des femmes enceintes : 26% des futures mères disent que les aliments n'ont plus le même goût, et 65% que leur odorat s'est modifié ! D'où de nouvelles envies alimentaires, mais aussi de forts dégoûts...

Des carences nutritionnelles

Notre corps saurait d'instinct nous aiguiller vers les aliments contenant vitamines et minéraux nous faisant défaut : c'est presque surnaturel ! Sauf que les faits sont têtus : l'immense majorité des femmes interrogées confessent des envies de produits gras et sucrés, et rarement, par exemple, de lentilles ou de boudin, riches en fer dont les femmes enceintes sont très souvent carencées... Une piste qui n'est pas la bonne selon les scientifiques !

La protection contre les maladies

Là encore, c'est presque du domaine du paranormal : nous nous dirigerions vers des aliments qui "soignent" pour contrer les multiples attaques que notre organisme subit au quotidien et qui peuvent être particulièrement graves pendant la grossesse. Une alternative difficile à confirmer selon les scientifiques... Mais une chose est sûre : il est prouvé que la survenue de nausées et de vomissement est liée à un bon déroulement de la grossesse. Autrement dit, une piste qui reste à explorer !

L'influence culturelle et sociale

A pays différents, envies différentes ! Selon la revue, si les américaines vont se jeter sur le chocolat, ce n'est pas du tout le cas des japonaises qui ont surtout envie... de riz ! Notre culture alimentaire joue donc un grand rôle. Quant au facteur social, il est corrélé aux obsession de l'époque : une femme qui restreint son alimentation en temps normal va avoir tendance à "se lâcher" au maximum pendant la grossesse ; d'autres vont "régresser" en se jetant sur de la nourriture enfantine (gâteaux, bonbons, purées) dans un phénomène inconscient d'identification à l'enfant qu'elles portent. Une fusion avant l'heure !

Bref, les hormones se détachent sérieusement du lot... Attention toutefois : ce n'est pas une raison pour se laisser aller ! Se faire plaisir, oui, c'est même recommandé ! Mais gare aux excès...

Source : rue89.nouvelobs.com

Publié le 10-10-2014 à 11:56 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #alimentation

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Allaitement : la photo qui choque le Kirghizstan

La photo d’une femme qui allaite son bébé : normal ? Choquant ? Au Kirghizstan, une telle image partagée...
Lire la suite

L'introduction des aliments : les protéines

L'introduction des aliments : les protéines

Il faut éviter de surcharger en protéines les premiers repas d'un enfant. Trop souvent, les apports sont...
Lire la suite

DIY: Glace à la limonade

Il fait chaud, et les bonnes idées pour se rafraîchir sont toutes les bienvenues !
Lire la suite