Grossesse et tension artérielle

Publié le 23-05-2013 à 00:00 | Mis à jour le 25-10-2017 à 17:10 | Auteur : Isabelle DAMIRON
Votre tension artérielle est surveillée de près tout le long de la grossesse. Les pathologies liées à la tension peuvent en effet être graves !
Grossesse et tension artérielle
Grossesse et tension artérielle
Publicité
Votre tension artérielle est surveillée de près tout le long de la grossesse. Les pathologies liées à la tension peuvent en effet être graves !

Hypertension artérielle et toxémie gravidique

A chaque visite prénatale, votre médecin prend votre tension : chez la femme enceinte, la tension baisse naturellement d'environ deux points. Des complications peuvent survenir si elle est trop élevée : on l'appelle alors hypertension artérielle.

Elle revêt deux formes :

  • Elle peut être permanente, connue avant la grossesse ou diagnostiquée avant 20 semaines d'aménorrhée : dans ce cas, les risques sont mineurs pour vous et votre bébé puisque votre pathologie est déjà prise en charge de manière adaptée.
  • Elle est induite par la grossesse : elle apparaît en règle générale après 20 semaines d'aménorrhée. On parle alors de toxémie gravidique et elle est à prendre au sérieux ! Elle est due à un problème circulation sanguine au niveau du placenta. Les échanges entre votre organisme et celui de votre bébé sont gênés, pouvant aboutir à un retard de croissance.

Les symptômes de l'hypertension artérielle

  • La tension artérielle est supérieure ou égale à 14/9 de façon permanente;
  • Des oedèmes (mains, pieds, visage...) apparaissent;
  • Une prise de poids brutale et importante est constatée;
  • De l'albumine est détectée dans les urines;
  • D'autres signes physiques comme des bourdonnements, une photosensibilité (sensibilité à la lumière), des "mouches" devant les yeux... Peuvent apparaître selon les femmes.

Dans tous les cas, si au moins un de ces signes est repéré, vous serez surveillée de près et éventuellement hospitalisée brièvement pour un bilan plus complet.

A savoir : certains profils sont plus susceptibles que d'autres d'être atteints de toxémie : si vous avez plus de 40 ans ou moins de 18 ans, si vous attendez des jumeaux ou plus, si vous êtes diabétique (mais vous êtes alors surveillée d'office !)... On observe également davantage de cas de toxémie gravidique pour une première grossesse.

Les risques

Ces deux derniers risques sont les plus graves mais n'apparaissent que rarement. Ils sont en effet liés à une mauvaise surveillance de la tension ! L'hématome rétro placentaire est un décollement prématuré du placenta. L'éclampsie se caractérise par des crises de convulsions. Dans les deux cas, la santé et la vie de l'enfant et de la mère sont en jeu !

Le traitement

Si vous êtes déjà diagnostiquée hypertendue, votre traitement sera adapté à votre grossesse.

Si une hypertension gravidique apparaît, vous serez tout d'abord mise au repos strict, avec hospitalisation si besoin. Vous et votre bébé serez surveillés de très près : bilans sanguins et urinaires réguliers, monitoring, échographies et doppler, médicaments...

Si votre toxémie est sévère, vous serez dirigée vers une maternité de niveau III où le gynécologue pourra décider de déclencher votre accouchement et/ou de procéder à une césarienne. Les symptômes de la toxémie gravidique disparaissent de quelques jours à quelques semaines après l'accouchement.

Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus