Grossesse et surpoids : maigrir, une nécessité

Si passer neuf mois l’oeil rivé à la balance n’est pas une bonne idée, le surpoids, voire l’obésité sont malgré tout des obstacles à la grossesse.
Image d'illustration



Outre les soucis de santé bien connus qu’elle engendre, l’obésité est aussi un frein à une grossesse sereine ! Problèmes de conception (de 20 à 30% de risques d’infertilité supplémentaires), davantage de risques de césarienne, de bébé macrosome (trop gros), suites de couches plus compliquées… Les femmes en surpoids ou obèses qui souhaitent devenir maman peuvent à présent être prise en charge dès la phase "essais bébé" !

Ce nouveau type de suivi sera acté lors des 36e journées nationales du CNOGF (Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français), qui se tiendront du 5 au 7 décembre à Paris. Il reposera sur une prise en charge personnalisée de chaque patiente souhaitant se lancer dans un projet d’enfant. Contrairement à ce qui a pu se faire par le passé, l’objectif n’est plus de les faire fondre de plusieurs dizaines de kilos le plus rapidement possible !

Le principe : perdre 5 à 10% de son poids en 6 mois, grâce à un accompagnement médical, mais aussi psychologique et nutritionnel. Un coaching qui permettra aux futures mamans concernées de se lancer sereinement dans leur projet de maternité. Le tout pour des bénéfices multiples : pour la grossesse, pour le bébé, mais aussi pour la santé de la maman à long terme !

Publié le 03-12-2012 à 13:48 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’interdiction du bisphénol A repoussée à 2015

Le bisphénol A ne disparaîtra pas de la composition des emballages alimentaires en janvier 2014, mais en...
Lire la suite

Collyres : attention, danger

Collyres : attention, danger

L'ingestion de gouttes pour le nez ou les yeux par les enfants leur fait courir un grave risque, selon la...
Lire la suite

Grossesse : la vitamine D, pas essentielle

Grossesse : la vitamine D, pas essentielle

Alors que les futures mamans françaises sont quasi systématiquement supplémentées en vitamine D, une étude...
Lire la suite