Grossesse et handicap : la fertilité

La personne handicapée peut souffrir de troubles génitosexuels liés à son handicap. Ces troubles peuvent parfois entraîner, selon les cas, un dérèglement important de la fertilité.
Grossesse et handicap : la fertilité
Grossesse et handicap : la fertilité

Chez l'homme

C'est surtout l'homme qui est touché par une stérilité liée à son handicap. En effet, une paralysie soudaine comme la tétraplégie ou la paraplégie entraîne des troubles de l'érection et de l'éjaculation. Or elles sont toutes deux indispensables à la fertilité du couple.

En outre, la qualité du sperme peut elle aussi être différente : peu d'études ont été faites sur le sujet, mais certaines tendent à prouver que les spermatozoïdes seraient moins nombreux et moins mobiles chez les hommes handicapés moteurs.

Chez la femme

Chez la femme, dans le cas d'accidents de type tétraplégique ou paraplégique, après quelques mois sans règles, le cycle reprend son cours normal et la fertilité également. Une grossesse peut alors être envisagée.

Cependant, certaines formes de handicaps liées à des traumatismes crâniens peuvent entraîner un dérèglement hormonal qui trouble le cycle et donc la fertilité.

Quels traitements ?

Pour les hommes, une (ré)éducation sexuelle est indispensable afin de faire comprendre au couple comment leur sexualité va évoluer. En outre, des aides à l'érection et à l'éjaculation sont proposées telles que des traitements, des massages ou des injections stimulantes. Malgré ces traitements, nombreux sont les hommes qui souffrent de stérilité à cause de leur handicap. Des PMA peuvent alors être envisagées.

Pour la femme, les mêmes traitements que pour une femme non handicapée seront réalisés.

En savoir plus :

Une fiche au format .pdf sur le site de l'Université de Louvain
Une fiche au format .pdf sur la sexualité de la femme paraplégique sur le site de l'Université de Louvain

Publié le 28-03-2011 à 11:23 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L'adoption en France

Le point sur l'adoption en France

L'adoption représente souvent une alternative idéale pour les parents ne pouvant avoir d'enfant ou...
Lire la suite

3 grossesses, 7 bébés !

Sarah Imbierowicz, 36 ans, et son mari Bill ont déjà 4 enfants, dont des triplés. Ils s’apprêtent à...
Lire la suite

La grossesse à 35 ans...

La grossesse à 35 ans...

Après 35 ans, le désir de grossesse peut toujours se faire sentir. Mais certaines questions peuvent venir...
Lire la suite