Grossesse et handicap

Handicap et grossesse ne sont pas forcément incompatibles. Mais entre le manque d'infrastructures et de formation du personnel médical et le manque de communication autour de ce sujet « tabou », les futures mamans souffrant d'un handicap peuvent se sentir un peu perdues. Pourtant, une grossesse ne leur est pas contre-indiquée. Démêlons ensemble le vrai du faux
Grossesse et handicap
Grossesse et handicap

Que vous soyez paraplégique, tétraplégique, blessée médullaire... votre handicap ne doit pas être un obstacle à votre prise en charge en cas de grossesse. Il va cependant falloir vous organiser, car il n'existe pas d'aides spécifiques pour votre cas particulier. Il va peut être falloir ne compter que sur vous-même, mais pas de panique, nous vous expliquons tout.

Pas de panique !

Dès l'annonce de votre grossesse, contactez au plus vite votre médecin personnel ou votre rééducateur. Il saura vous recommander l'une des rares maternités en mesure d'accueillir des futures mamans handicapées. Le cas contraire, il pourra servir d'interlocuteur avec l'équipe obstétricale qui ne connaît pas forcément les spécificités de votre cas.

Le mieux reste encore que vous ayez la possibilité de visiter la future maternité afin de vous habituer aux lieux et de vérifier si certaines infrastructures sont disponibles et adaptées à votre cas particulier.

Sachez aussi que le matériel de puériculture est conçu majoritairement pour des parents valides ; il va falloir que vous anticipiez vos achats afin de les adapter à la future chambre de bébé qui devra être fonctionnelle pour vous.

Publié le 26-08-2013 à 08:08 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

1 commentaire

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

  • Ninette
    Ninette - Il y a 10 ans

    Bonjour, je ne suis pas handicapée en fauteuil car je marche et peux me déplacer seule mais je suis atteinte du Syndrome Gilles de la Tourette. C'est très handicapant dans la vie et encore plus en étant enceinte. Car mes gestes sont parfois incontrôlés et dans tous les cas, incontrôlables. Comme je suis enceinte d'un mois aujourd'hui, je voudrais partager avec vous mon angoisse de me faire du mal et d'en faire à mon bébé. Si vous connaissez ma pathologie, merci de me faire signe et de me rassurer par rapport à cette angoisse. Car ma deuxième fausse couche à été suite à un tics qui a provoqué un coup mal placé dans le bas ventre. Si vous connaissez des personnes atteinte de ce syndrome et qui ont eu des enfant, sans aucun problème pendant la grossesse, merci de m'envoyer leur coordonnées afin que je puisse prendre contact avec eux.

Vous aimerez aussi

Une campagne de sensibilisation au RCIU

Une campagne de sensibilisation au RCIU

La fondation Premup lance en parallèle de sa célèbre Marche des bébés une campagne de sensibilisation au...
Lire la suite

Santé : les futures mamans prennent trop de médicaments

Santé : les futures mamans prennent trop de médicaments

Les femmes françaises enceintes consomment trop de médicaments. C'est la conclusion d'une étude de l'ANSM...
Lire la suite

La dermatite atopique, une maladie durable…

La dermatite atopique qui se déclare dans l’enfance a toutes les chances de perdurer toute la vie, selon...
Lire la suite