Grossesse et discrimination : des cas concrets ?

Dans l’académie d’Aix-Marseille, des enseignantes se seraient vues privées de leurs primes pour cause de grossesse…
Image d'illustration



Plusieurs enseignantes d’une école du 15e arrondissement de Marseille n’ont pas reçu cette année la prime qui devait leur être accordée. Cette compensation, versée "au mérite", avait pour but de motiver les professeurs volontaires pour enseigner dans un établissement scolaire situé dans un quartier "difficile", ce qui était le cas des institutrices concernées ! Le calcul du montant est fonction des actions proposées par les enseignants, qui sont évaluées par les inspecteurs.

Surprises de ne pas recevoir leur prime, celles-ci ont contacté l’inspection académique qui a reconnu sans aucun complexe que, puisqu’elles avaient été absentes au cours de l’année 2011- 2012 pour cause de congé maternité, elles n’auraient pas le droit à cette gratification. Une décision qui provoque un tollé dans l’académie, surtout que d’autres enseignantes auraient été traitées de la même façon. Une décision qui interroge, alors que la discrimination des femmes pour cause de grossesse est sous les feux de l’actualité…

Publié le 13-12-2012 à 10:21 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enpratique

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Le congé pathologique

Le congé pathologique

Si votre souffrez de complications durant votre grossesse, votre médecin peut vous prescrire un congé...
Lire la suite

Le congé maternité pour une grossesse gemellaire

Le congé maternité pour une grossesse gemellaire

Une grossesse gémellaire, ce n'est jamais de tout repos ! Heureusement, vous avez droit à un congé...
Lire la suite

Voyages et week-ends en amoureux

Voyages et week-ends en amoureux

Vous avez envie de vacances ? Rien ne vous interdit d'en prendre ! Profiter d'une escapade...
Lire la suite