Grossesse après une fausse couche : feu vert !

Faut-il attendre avant de se relancer dans une nouvelle grossesse suite à une fausse couche ? Alors que des recommandations contradictoires circulent, une étude américaine fait le point !
Image d'illustration

Les réactions suite à une fausse couche sont très diverses : pour certaines, il faut du temps afin de "digérer" l’accident, tandis que pour d’autre, démarrer le plus vite possible une nouvelle grossesse semble vital ! Du côté des médecins, souvent, on conseille la patience…

En effet, dans le cas d’une fausse couche spontanée, isolée et sans autre problème de santé avéré du côté de la mère, les professionnels de santé recommandent la plupart du temps d’attendre, en moyenne, 3 mois avant une nouvelle grossesse. Et s’ils avaient tort ?

Cette étude américaine s’est intéressée a développement de la grossesse chez des femmes ayant subit une fausse couche précédemment. En moyenne, leur fausse couche était intervenue aux alentours de 8 semaines de grossesse. Et, quel que soit le délai que ces femmes aient respecté avant de mettre en route un nouveau bébé, aucune différence n’est apparue !

Concrètement, que les femmes aient attendu plus ou moins de 3 mois suite à l’accident, le taux de grossesse évoluant normalement après une fausse couche reste le même : 76,5% ont donné lieu à une naissance vivante. Il n’y a pas eu non plus de différence significative dans la survenue ou non de complications médicales, ou de nouvelles fausses couches !

Bref, selon les auteurs de cette étude, rien ne justifie vraiment de demander aux femmes victimes d’une fausse couche spontanée d’attendre avant de refaire un bébé. Bien entendu, il faut s’assurer que l’accident n’a pas de causes plus graves, mais la plupart du temps, il ne s’agit que d’un événement isolé…

Source : jim.fr

Publié le 03-10-2014 à 09:47 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

FIV et âge paternel, attention

FIV et âge paternel, attention

A 40 ans, un homme a moins de chances de concevoir par FIV, selon une étude américaine. Chez vous aussi...
Lire la suite

IVG : un site pour s’orienter

IVG : un site pour s'orienter

Centres d'IVG qui ferment leurs portes, difficultés à faire pratiquer l'intervention dans les délais...
Lire la suite

Sodas et fertilité : des liens insoupçonnés

A toute la panoplie de risques encourus par les amateurs de sodas, de l’obésité au diabète en passant par...
Lire la suite