Grossesse : 35 ans, l’âge fatidique ?

La fertilité baisse passé le milieu de la trentaine, tout le monde le sait. Mais des experts britanniques en remettent une couche !
Image d'illustration



Difficultés économiques, problèmes de couple, carrière : les raisons de l’âge de la première maternité qui ne cesse de grimper dans les pays développés sont multiples. Les grossesses autour de la quarantaine ne sont plus rares aujourd’hui, et, le cas, échéant, la science est là pour aider celles qui éprouvent des difficultés à concevoir…

Pourtant, des experts de la question réunis au British Science Festival de Newcastle restent formels : pour eux, entamer une grossesse au-delà de 35 ans reste hasardeux… Ils rappellent en effet le plongeon de la fertilité au-delà de cet âge, mais avertissent également que cela peut réduire les chances de succès dans le cadre d’une procréation médicalement assistée de type fécondation in vitro (FIV) "simple". Plus l’âge avance et moins les ovules sont performants, ce qui peut conduire à avoir recours à un don d’ovules qui compliquera le processus !

Bref, pour concevoir le plus naturellement possible et sans trop de difficultés, mieux vaut s’y prendre au plus tôt. Rien de nouveau sous le soleil ? Les médecins précisent tout de même que si à 35 ans, 95% des femmes ayant des rapports sexuels non protégés réguliers auront un enfant au bout de 3 ans, elles ne seront plus que 75% à l’âge de 38 ans… ça fait réfléchir !

Publié le 16-09-2013 à 08:13 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Test de grossesse

Les raisons d'un désir d'enfant

Alors que la contraception nous donne le sentiment de maîtriser notre désir d'enfant, il reste pourtant...
Lire la suite

Infertilité masculine : quelles solutions ?

Infertilité masculine : quelles solutions ?

De nombreuses techniques existent aujourd'hui pour surmonter des problèmes de fertilité chez l'homme. Tout...
Lire la suite

Le Bisphénol A perturberait le développement des ovules

Le bisphénol A (BPA) n’aurait pas seulement des effets nocifs sur le système endocrinien, mais aussi sur le...
Lire la suite