Gros plan sur l'hyperémèse gravidique

Vous souffrez (ou avez souffert) de nausées pendant votre grossesse ? Si les malaises se succèdent et que vos vomissements deviennent handicapants, vous souffrez peut-être d'hyperémèse gravidique. A ne pas prendre à la légère !
Gros plan sur l’hyperémèse gravidique
Gros plan sur l’hyperémèse gravidique



Nausées, vomissements, sensation de malaise, absence d'appétit, dégoût pour les odeurs fortes... Autant de symptômes traditionnellement associés aux débuts de grossesse ! Pourtant, si ces sensations ne se calment pas et que rien n'y fait, méfiance : il s'agit peut-être d'une hyperémèse gravidique, une affection qui doit être prise en charge pour éviter tout problème ultérieur.

Les symptômes

  • Fortes nausées et vomissements importants se prolongeant au-delà de la 14e semaine de grossesse ;
  • Nombreux vomissements : de 5 à 10 par jour ;
  • Perte de poids supérieure ou égale à 5% du poids total de la future maman ;
  • Faiblesse générale, troubles du sommeil, soif constante, température basale basse...
  • Beaucoup plus rarement : délire, somnolence et hypotonie (faiblesse musculaire) générale.

Vous réunissez plusieurs de ces symptômes ? C'est que vous ne souffrez pas de "simples" nausées de grossesse. Le danger qui vous guette est lié à la déshydratation provoquée par les vomissements, ainsi que par la fatigue qu'ils engendrent. Sans compter que votre appétit en pâtit, ce qui peut vous amener à des carences ! Enfin, la perte de poids, particulièrement si votre poids était normal avant la grossesse, peut avoir une incidence sur le fœtus.

Que faire ?

  • Consulter votre médecin : le diagnostic d'hyperémèse gravidique n'est pas facile à poser ; toutefois, votre fatigue et votre perte de poids devrait alerter un professionnel averti !
  • Fractionner encore plus vos repas, en privilégiant les glucides (féculents, par exemple). Lipides et protéines sont déconseillés, car ils sont difficiles à digérer ;
  • Vous concentrer sur l'hydratation : boire plusieurs fois par jour en petite quantité, en choisissant une boisson qui "passe" (eau, tisane, jus de fruit...) ;
  • Votre médecin peut éventuellement vous prescrire des médicaments antiémétiques (contre les vomissements). Ils ne sont pas contre-indiqués en cas de grossesse. Certains sont même d'origine 100% naturelle, comme l'extrait de gingembre dont les propriétés anti-vomissements sont scientifiquement reconnues !
  • Enfin, on évite le stress : les nausées incessantes nourrissent en effet un cercle vicieux, les femmes atteintes pouvant développer une véritable phobie du vomissement ! Une aide psychologique peut parfois aider, tout comme la pratique d'une activité physique douce comme le yoga ou la natation. L'acupuncture a également fait ses preuves.

D'après les quelques données médicales disponibles, on sait que le taux de récidive d'une hyperémèse gravidique lors d'une deuxième grossesse est assez important, de l'ordre de 15 à 20%. La concentration en hormone hCG dans l'organisme semble aussi avoir un lien : l'hyperémèse est plus fréquente chez les femmes dont le taux de hCG est fort. Il semble également que l'affection concerne davantage les grossesse gémellaire et les grossesse de petites filles ! Un indice à propos du sexe du bébé de Kate Middleton, actuellement hospitalisée pour cause d'hyperémèse ?

Publié le 05-12-2012 à 16:13 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Les noix : la nouvelle arme contre l'asthme

La consommation de noix et d’arachide pendant la grossesse réduit les risques d’asthme pour l’enfant à...
Lire la suite

Les bobos quotidiens : il saigne du nez

Les bobos quotidiens : il saigne du nez

L'épistaxis (le saignement du nez) intervient chez les enfants en bas âge à cause de la déchirure de petits...
Lire la suite

Moins de futures mamans fumeuses, mais toujours des risques pour bébé

Les femmes enceintes ont diminué leur consommation de tabac ces dernières années. Bonne nouvelle !...
Lire la suite