Gros plan : le placenta

On sait que le placenta est un élément vital au bon développement du fœtus. Mais comment fonctionne-t-il exactement ? Quel est précisément son rôle ? On vous dit tout !
Gros plan : le placenta
Gros plan : le placenta

Qu'est ce que c'est ?

Le placenta est un organe qui permet des échanges sanguins et nutritionnels entre la mère et le fœtus, ce qui assure la croissance du bébé. Le placenta est accroché au fond de l'utérus (à l'opposé du col) et relié au fœtus via le cordon ombilical. Il ressemble à un disque de chair de 15 à 20 cm de diamètre et d'environ 3 cm d'épaisseur. Le placenta se compose de muqueuse utérine, de très nombreux vaisseaux sanguins et de plis et de replis de membrane, et pèse en moyenne 500 grammes.

A quoi sert-il ?

Le placenta sert à la fois de bouclier, de moteur et de réserve pour votre bébé. Il protège le fœtus et l'isole de cellules et de substances nocives qui n'arrivent ainsi pas à passer la barrière placentaire pour atteindre le fœtus. Il protège aussi le fœtus de vos propres cellules de défense qui seraient capables d'attaquer ce corps étranger.

Le placenta possède également un rôle de moteur car il va permettre à votre bébé de grandir et de se développer. Le fœtus va se développer tout au long de la grossesse mais ses organes ne seront pas forcément opérationnels tout de suite.

Et c'est là que le placenta va jouer un rôle primordial : il va permettre au fœtus d'éliminer le gaz carbonique qu'il produit en lui apportant de l'oxygène via le sang circulant dans le cordon. Il remplace ainsi à la fois ses poumons qui ne peuvent pas encore fonctionner et son système circulatoire qui ne sera autonome qu'au moment de la naissance. De plus, le placenta va également filtrer les apports nutritionnels et évacuer les toxines : il fait donc également office de système digestif.

Enfin, le placenta est la réserve nutritionnelle de votre bébé. Il va filtrer les apports en vitamines et les sels minéraux apportés par votre alimentation, transporter les anticorps, fabriquer des hormones indispensables à la croissance du fœtus, et ainsi assurer un développement optimal de votre futur bébé.

Pathologies du placenta

- Le placenta praevia : cette affection touche environ une grossesse sur 200. Au lieu de s'accrocher en haut de l'utérus, le placenta se place sur ou tout près du col. Conséquence : bébé ne peut pas passer sans risquer une grave hémorragie. Le placenta praevia, notamment lorsqu'il est recouvrant (c'est-à-dire qu'il recouvre totalement le col de l'utérus), est l'une des premières indications de césarienne.

- Décollement et hématome retro-placentaire : ces complications peuvent être graves et doivent être surveillées de près. Le décollement est caractérisé le plus souvent par une hémorragie plus ou moins intense accompagnée de douleurs abdominales. Il peut arriver que l'hémorragie ne se voie pas. Dans ce cas-là, elle forme une poche de sang entre le placenta et la paroi de l'utérus. De très vives douleurs abdominales se font alors sentir : n'hésitez pas à consulter immédiatement votre médecin.

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Belgique : 9 enfants sur 10 ne boivent pas suffisamment!

En cette semaine qui a comme un goût de plein été, la chaleur frappe également nos voisins belges, à...
Lire la suite

 Perturbateurs endocriniens : du nouveau…

Perturbateurs endocriniens : du nouveau...

Les perturbateurs endocriniens absorbés durant la grossesse auraient des effets sur le comportement des...
Lire la suite

La pharmacie de base 18-36 mois : les médicaments usuels

La pharmacie de base 18-36 mois : les médicaments usuels

A partir d'un an et demi, la trousse à pharmacie de votre enfant s'étoffe. De nouveaux médicaments...
Lire la suite