Greffe de l’utérus : bientôt en France ?

Une jeune femme qui a perdu son utérus suite à un accouchement compliqué souhaiterait se voir greffer un nouvel organe. Elle pourrait se voir exaucée !
Image d'illustration



Nous vous en parlions dès 2011 et la première tentative du genre : la greffe de l’utérus, à l’instar de tant d’autres organes, c’est possible ! Une autre intervention de ce type s’est d’ailleurs déroulée depuis en Suède, en septembre dernier. Bref, la technique est en passe d’être maîtrisée !

Une jeune femme française, dont l’utérus a été retiré suite à une grave hémorragie post-partum, a sollicité le célèbre professeur Frydman afin de pouvoir bénéficier, elle aussi, de cette intervention. Selon le médecin, ce serait possible "à brève échéance" !

Le principal problème résiderait, comme pour toute greffe, dans la difficulté de "remettre en route" le fonctionnement normal de l’organe (au niveau de l’irrigation sanguine, notamment), et dans l’aspect parfois contraignant des traitements anti-rejet. Cependant, l’Agence de biomédecine s’est dite favorable à ce genre d’opération.

Autre souci, d’ordre éthique cette fois-ci : quels organes utiliser pour les greffes ? Si les médecins suédois avaient procédé à l’intervention à partir d’une donneuse vivante, le professeur Frydman ne serait, quant à lui, pas opposé à l’utilisation d’organes prélevés sur des personnes décédées... A suivre !

Publié le 13-02-2013 à 09:47 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Le dentifrice, un test de grossesse comme les autres ?

Le dentifrice, un test de grossesse comme les autres ?

Loufoque : sur internet, des britanniques l’assurent : le dentifrice de couleur blanche serait le plus...
Lire la suite

L’IVG remboursée à 100% pour toutes !

Une des mesures phare du candidat Hollande vient d’être actée par le gouvernement : l’interruption...
Lire la suite

Une contraception low cost pour les pays en développement

Une contraception low cost pour les pays en développement

Afin de faciliter l'accès à la contraception dans les pays en voie de développement, le laboratoire Pfizer...
Lire la suite