Grandir sans père...

L'absence et ses conséquences. La figure du père constitue une référence dans le développement de votre enfant, mais elle n'est pas irremplaçable en cas d'absence. C'est surtout votre vécu et votre ressenti face à cette situation qui vont amener votre petit à vivre plus ou moins bien cette situation.
Grandir sans père…
Grandir sans père…

Un manque impossible à combler ?

Un enfant se construit en adoptant un système de repères au sein duquel chaque parent occupe une place prépondérante. Lorsque son père n'est pas là, une ou plusieurs autres figures peuvent tout à fait remplir le vide affectif : l'oncle, l'instituteur, le parrain, le grand-père... Avec ces relais masculins, votre enfant pourra s'identifier et se définir.

En d'autres termes, votre enfant a d'abord besoin d'une fonction paternelle. Et cette fonction n'est pas forcément remplie par son père.

Votre rôle

L'équilibre de votre petit va notamment dépendre de votre capacité à lui expliquer la situation. Si vous acceptez et assimilez la disparition de son père, et notamment ses causes (rupture, abandon, décès...) vous pourrez restituer à votre enfant un récit simple, clair et cohérent qui l'aidera à surmonter cette absence.

Votre enfant aura en effet tendance à vivre l'absence de son père en fonction de vous. Si vous vivez mal cette absence, la situation sera problématique pour votre petit. Par contre, si vous apprenez à la surmonter, le développement psychique de votre enfant se déroulera dans des conditions tout à fait normales.

En savoir plus :

Notre article Maman solo : retrouver un compagnon

Notre article Parents solo : le soutien psychologique

la-csf.org, le site de la Fédération Syndicale des Famille Monoparentales

Publié le 21-05-2013 à 11:33 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #psycho

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi