Gare au burn-out maternel !

Publié le 14-10-2013 à 10:20 | Mis à jour le 24-11-2017 à 08:39 | Auteur : Isabelle DAMIRON
Des bouleversements dans une vie de femme, ça ne manque pas ! Et il peut arriver que les conséquences de ces bouleversements soient redoutables pour vous et votre entourage... Nos conseils pour éviter le burn-out maternel.
Gare au burn-out maternel !
Gare au burn-out maternel !
Publicité

Le burn-out, ou "pétage de plombs" n'est pas si exceptionnel que cela chez les mamans d'aujourd'hui. A l'obligation et la pression sociale de réussir sa vie de famille, d'éduquer correctement ses enfants, s'ajoute le plus souvent une vie professionnelle stressante et/ou insatisfaisante. Quand on n'y arrive plus, que l'on se sent vidée, que la fatigue, la déprime s'installent c'est le signe que le burn-out n'est pas loin... Nos astuces pour réagir face à un burn-out maternel !

Réorganiser les priorités, en vous mettant en haut de la liste !

Pas de culpabilité à avoir ! C'est parce que vous serez épanouie et à l'aise dans votre tête et votre corps que le reste pourra suivre. Accordez-vous, régulièrement, du temps rien que pour vous, en pratiquant quelque chose qui vous fasse égoïstement plaisir : shopping, ciné avec des copines, séances de lecture au parc, séance de sport...

Organisez-vous, et faites participer tout le monde

Vous n'êtes la domestique et l'esclave de personne. A chacun de participer aux taches de la maison : votre compagnon doit y prendre part autant que vous, et les enfants ne doivent pas être oubliés. Les responsabiliser les aide à grandir et cela leur fixe aussi des contraintes à respecter. Entre 3 et 6 ans, ils doivent pouvoir ranger leurs jouets et leur chambre, mettre les affaires sales dans la banette, retirer les draps de leur lit... Mine de rien ce sont ces petites choses qui vont vous soulager et leur faire prendre conscience que tout ne se fait pas tout seul, loin de là !

Ne perdez pas de temps sur l'inutile, prenez le temps de souffler

Combien d'entre nous s'attaque à la préparation du repas, aux devoirs du grand, sitôt passée la porte de la maison ? Stop ! Prenez le temps de décompresser 10-15 minutes, éventuellement avec un câlin à vos enfants, si vous êtes fatiguée, avez passé une mauvaise journée, dites-le... Et gardez toujours un plat surgelé pour les soirs où vous n'avez pas le courage de préparer le dîner...

 

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus