France : une opération in utero couronnée de succès !

Atteinte d'une malformation, une fillette née début novembre a pu bénéficier d'une intervention chirurgicale... Dans le ventre de sa mère ! Une prouesse réalisée par les équipes de l'hôpital parisien Trousseau.
France : une opération in utero couronnée de succès !
France : une opération in utero couronnée de succès !

Une première en France

Une fillette a été opérée d'un spina bifida dans le ventre de sa mère, au 5e mois de grossesse. Le bébé est finalement né hier ! Une prouesse chirurgicale qui est aussi une première en France concernant cette malformation qui touche environ un enfant sur 1 000.

Le spina bifida est un défaut de fermeture du tube neural ; en d'autres termes, la colonne vertébrale n'est pas complète et la moelle épinière, exposée. Le système nerveux central est alors touché, provoquant paralysie des membres inférieurs, incontinence, problèmes de développement cérébral...

Ici, la malformation a été détectée à l'échographie. Les équipes de l'hôpital Trousseau (Paris, XIIe arrdt.) ont alors proposé à la maman de réaliser une première : réparer in utero la colonne vertébrale de la petite fille ! Cette intervention délicate se pratique déjà de par le monde (dans une dizaine d'hôpitaux en tout), mais n'avais encore été tentée en France.

Bien souvent, en cas de diagnostic de spina bifida, les équipes médicales proposent, si l'atteinte est lourde, une IMG (Interruption Médicale de Grossesse). Là, les risques ont été clairement exposés : une possibilité d'accouchement prématuré suite à l'intervention, mettant en danger la survie du bébé.

Finalement, l'opération s'est déroulée avec succès cet été, alors que la mère n'en était qu'à... 5 mois de grossesse. Dès les jours suivants, les médecins ont constaté que les lésions cérébrales du bébé se résorbaient ! La grossesse s'est poursuivie normalement jusqu'à l'accouchement par césarienne, à 8 mois, le 9 novembre dernier. Maman et bébé se portent bien !

Toutefois, les médecins de l'hôpital Trousseau confient que "tout commence" pour la fillette : des séquelles sont en effet possibles, mais de toute façon moins graves qui si elle était née avec un spina bifida non traité. Une "première" très encourageante !

Source : leparisien.fr

Publié le 20-11-2014 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L’hyperactivité

L'hyperactivité

Et si la pédagogie était la solution ? L'hyperactivité est un des TDAH (Troubles Déficitaires de...
Lire la suite

Rétinoblastome chez les bébés : un dépistage pour éviter les risques

Rétinoblastome chez les bébés : un dépistage pour éviter les risques

Chaque année en France, un enfant sur 15 000 à 20 000 est concerné par le rétinoblastome. Les signes de...
Lire la suite