FIV : une technique révolutionnaire !

Les technologies d’aide à la procréation ne cessent de s’améliorer. Dernier exemple en date : une FIV fiabilisée grâce à des photos !
Image d'illustration

Cette étonnante technique a vu le jour en Espagne il y a quelques années et vient d’être importée en France, où elle est pratiquée au CHU de Rennes. Son but : augmenter les chances de grossesse dans le cadre d’une fécondation in vitro.

Concrètement, si le processus pour obtenir les embryons ne change pas, ils sont en revanche tout de suite placés sous très haute surveillance ! Après la fécondation de plusieurs ovocytes, la division cellulaire est étroitement surveillée par 4 caméras prenant des photos à intervalles réguliers.

Les scientifiques seront ainsi plus à même de sélectionner l’embryon se développant avec le plus de vigueur, indice de sa vitalité et du bon déroulement de la grossesse par la suite. Cet embryon sera réimplanté dans l’utérus maternel avec une bonne longueur d’avance !

Jusqu’à présent, les scientifiques se fiaient à leurs yeux et à l’observation au microscope pour tenter de discerner l’embryon champion de la division ; cette technique apporte donc plus de fiabilité, surtout parce qu’elle permet de voir si l’embryon connaît un développement régulier et harmonieux (réunies, les différentes photos permettent de reconstituer le "film" de la division cellulaire).

Une nouvelle méthode de sélection, couplée à la pratique de la réimplantation d’un embryon unique, qui minimise les risques liés à une grossesse multiple ; la clé pour augmenter les chances de réussite de la FIV ?

Source : letelegramme.fr

Publié le 11-02-2014 à 09:18 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #enviedebebe

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Pilules de 3e et 4e générations : une ligne pour se rassurer

Le scandale sanitaire lié aux pilules de 3e et 4e générations a fait souffler un vent de panique chez ses...
Lire la suite

Grossesse : 35 ans, l’âge fatidique ?

La fertilité baisse passé le milieu de la trentaine, tout le monde le sait. Mais des experts britanniques...
Lire la suite