Fiche pratique : grossesse et incompatibilité rhésus

Que faire en cas d'incompatibilité rhésus? Le point dans notre fiche pratique.
Fiche pratique : grossesse et incompatibilité rhésus
Fiche pratique : grossesse et incompatibilité rhésus
Publicité

Que faire en cas d'incompatibilité rhésus? Le point dans notre fiche pratique.

Votre rhésus est négatif, celui du papa est positif

Il existe un risque d'incompatibilité rhésus foeto-maternelle : votre enfant peut être de rhésus positif (Rh+), son sang peut donc être incompatible avec le vôtre.

Dans certaines situations (amniocentèse, accouchement...), il peut y avoir un contact entre votre sang et celui du bébé. La rencontre entre les deux groupes sanguins différents provoque la fabrication d'anticorps qui resteront en mémoire dans votre sang.

Si cela ne présente pas de danger pour ce premier bébé, cette incompatibilité expose le prochain bébé Rh+, issu d'une éventuelle deuxième grossesse, à un rejet de ses
globules rouges par votre organisme, ce qui provoquerait un risque d'anémie foetale.

Prévention et suivi médical

L'équipe médicale qui vous suit durant la grossesse va procéder à des prises de sang régulières pour vérifier que le taux d'anticorps n'augmente pas brutalement.

Dans le cas d'un risque avéré de transfert des globules rouges du foetus dans le sang de la mère, on injecte préventivement des anticorps anti-rhésus qui ont pour rôle d'éviter la formation d'anticorps chez la maman : ils détruisent les globules rouges du bébé présents dans le sang maternel avant que son système immunitaire n'ait eu le temps de déclencher la fabrication d'anticorps. Plus d'articles sur : #sante

Isabelle DAMIRON
Publié le 17-01-2011 à 00:00
Mis à jour le 25-10-2017 à 17:10
Auteur : Isabelle DAMIRON
2747 articles

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus