"Fichage" des enfants, le retour

Image d'illustration

Un projet visant à repérer les enfants de 3 ans pouvant potentiellement devenir des délinquants avait fait couler beaucoup d'encre il y a quelques années ; le revoici, s'adressant cette fois-ci aux enfants de 5 ans !

Le ministère de l'Education Nationale prévoit en effet la mise en place, dès le mois de novembre, d'un nouveau système d'évaluation des élèves de grande section de maternelle. Il s'agirait dans un premier temps pour les professeurs des écoles de classer les enfants selon leurs compétences : scolaires, bien sûr, mais aussi sociales et comportementales (motricité, agressivité...). Les enfants jugés "à risque" ou "à haut risque" seront ensuite l'objet d'une attention plus particulière visant à leur inculquer les règles de la vie en société. Enfin, ces mêmes enfants seront évalués en petits groupes en fin d'année scolaire, afin de vérifier si leur comportement a évolué dans le bon sens.

Ce nouveau système de "repérage" fait d'ores et déjà bondir les syndicats d'enseignants et les associations de parents d'élèves, qui dénoncent la stigmatisation des élèves les plus en difficulté et un certain culte de la performance et de la perfection dès le plus jeune âge. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Publié le 18-10-2011 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #ecole

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Des subventions pour que plus d'enfants aillent en centre de loisirs

Que vont faire les enfants qui n'ont pas école le mercredi ? Le ministre de l'éducation y répond

80% des villes en France vont appliquer la semaine de 4 jours. Pour occuper les enfants le mercredi, le...
Lire la suite

Bientôt un policier dans chaque école primaire ?

A Nice des policiers dans les écoles primaires

C'est une expérimentation menée par le maire de Nice, Christian Estrosi. Depuis lundi, un policier...
Lire la suite

Sécurité à l’école : une nouvelle affaire sème le doute

Quand ce papa de région parisienne est venu chercher son fils de trois ans à la sortie de l’école, il ne...
Lire la suite