Fessée et trouble psychologiques seraient liés

Image d'illustration
Un enfant ayant reçu des fessées petit aura 2 à 7% de risques supplémentaires de développer des troubles mentaux à l'âge adulte, révèle une étude canadienne.

Parus dans la revue Pediatrics, les résultats de cette enquête, menée sur plus de 650 adultes canadiens, atteste que la fessée pourraient influencer le développement de désordres comportementaux et de problèmes d'addiction (alcool, drogues) plus tard. Les scientifiques indiquent qu'ils se sont focalisés uniquement sur les châtiments corporels "légers", excluant toute forme de maltraitance grave.

Ce n'est pas la première fois que les châtiments corporels sont montrés du doigt comme cause de problème psycho-comportementaux, comme une agressivité décuplée ; toutefois, les études entreprises jusqu'à présent ne s'intéressaient qu'aux cas de maltraitances les plus sévères. Cette fois-ci, les données recueillies par l'équipe canadienne devraient mener à une réflexion plus globale sur la pertinence d'une interdiction de la fessée et de toute autre forme de "maltraitance éducative" : la fessée est déjà illégale dans 32 pays du monde... Mais ni en France, ni au Canada !

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Dossier : comment adopter un bébé ?

Dossier : comment adopter un bébé ?

Retrouvez tous les conseils et les démarches à effectuer concernant l'adoption d'un bébé :
Lire la suite

L'instant Virginie - la question qui fâche…

L'instant Virginie - la question qui fâche...

La rentrée scolaire à peine digérée, notre reprise professionnelle encore douloureuse, il est grand temps...
Lire la suite