Fertilité masculine : gare aux graisses !

Image d'illustration

Les graisses saturées, l'un des pires ennemis de la santé ! On savait déjà que la consommation excessive de ces graisses, très présente notamment dans les plats préparés, les chips ou encore la charcuterie, était responsable d'un grand nombre de maladies cardiovasculaires ; on apprend aujourd'hui qu'elles sont aussi néfastes pour la fertilité masculine !

Des chercheurs américains ont interrogé une centaine d'hommes sur leurs habitudes alimentaires et ont examiné le sperme d'un quart d'entre eux : ceux qui consomment le plus de graisses saturées ont un nombre total de spermatozoïdes inférieur de 35% et une concentration spermatique plus faible de 38% par rapport aux hommes se nourrissant de manière équilibrée !

Autre conclusion de cette étude : les acides gras de type oméga 3 auraient, eux, une action bénéfique sur la formation des spermatozoïdes : les hommes qui en consomment régulièrement (via des poissons gras ou des huiles végétales, par exemple), ont davantage de spermatozoïdes que les autres, et de meilleure qualité.

Les scientifiques ont d'ores et déjà indiqué qu'une étude de plus grande ampleur était nécessaire pour confirmer ces résultats ; toutefois, dans le doute, messieurs, dites "stop" à la malbouffe !

Publié le 15-03-2012 à 13:44 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #futurpapa

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Grande-Bretagne : une couvade extrême !

Comme beaucoup de futurs papas, Harry a une petite tendance à prendre du ventre depuis qu’il sait que sa...
Lire la suite

Grossesse : plus de congés pour les papas !

Grossesse : plus de congés pour les papas !

Les futurs pères pourront désormais s'absenter pour assister à trois examens médicaux pendant la grossesse...
Lire la suite

La solidarité en entreprise

362 jours de RTT pour soutenir sa femme enceinte !

La vie de Karim, futur papa de 32 ans, est bouleversée début juillet par l'hémorragie cérébrale subie par...
Lire la suite