Famille homoparentale : la coparentalité

Une famille homoparentale est formée par deux parents du même sexe et de leur enfant. L'homoparentalité n'est officiellement pas reconnue par la loi puisqu'il n'existe aucun statut légal pour les familles homoparentales.
Famille homoparentale : la coparentalité
Famille homoparentale : la coparentalité

En France, la plupart des enfants de couples homoparentaux sont issus d'une précédente union hétérosexuelle de l'un des conjoints. L'adoption d'un enfant par un couple homosexuel est actuellement interdite en France. Seul un homosexuel qui se déclare célibataire et cache son orientation sexuelle peut parvenir à adopter. De nombreux couples homoparentaux ont également recours à l'insémination artificielle ou à la gestation par autrui.

La coparentalité

Certains homosexuels, homme ou femme, décident de demander à une connaissance de concevoir un enfant ensemble : il s'agit de la coparentalité. C'est un partage des droits et des responsabilités des parents sur leur enfant. Le tout est d'établir un contrat tacite dès le départ et que chacun s'en tienne à ce qui a été entendu après la naissance. Pas toujours évident.

La place du parent donneur

Le parent donneur souhaite t-il reconnaître sa paternité et jouer un rôle dans la vie de son enfant ou rester simple donneur ? Dans ce cas, il s'agit d'établir des règles sûres, prévient Corine, en couple homoparental avec un enfant de 3 ans. « J'ai conçu mon enfant dans un projet de coparentalité avec un ami gay. A la naissance de notre fils, le père a reconnu notre enfant en son nom propre à mon insu, au lieu d'apposer mon nom au sien comme il était prévu... ».

La place du conjoint dans la famille fondée

Être parent, ce n'est pas seulement avoir donné la vie. L'idée reçue la plus courante serait qu'un enfant ait besoin d'un papa et d'une maman. Les enfants issus de familles homoparentales naissent et grandissent dans un véritable vide juridique à l'instar d'enfants d'autres pays. La mère biologique dans un couple homoparental est le parent légal aux yeux de la loi. Sa compagne n'a aucun droit réel sur son enfant bien qu'elle joue un rôle dans son éducation. Parfois, un recours en justice permet de rendre légale une situation pour que chacun des conjoints ait l'autorité parentale partagée sur l'enfant et devienne légalement co-responsable de l'enfant. Une façon de se rapprocher le plus possible d'une vie de famille « classique ».

En savoir plus :

L'homoparentalité : aspects légauxHomoparentalité : gérer l'école 
 L'homoparentalité : aspects psycho

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

État des lieux de la garde d’enfants en France

Yoopies.fr, société spécialisée dans la garde d’enfant, a dressé un état des lieux de la garde d’enfant...
Lire la suite

Maman au foyer : des pistes pour ne pas s’isoler

Maman au foyer : des pistes pour ne pas s'isoler

Maman à la maison, mère au foyer... c'est parti ! Vous avez décidé de vous consacrer à votre vie...
Lire la suite