Fait divers : elle organise l’enlèvement de son propre bébé

Parce qu’elle ne voulait pas que son bébé lui soit retiré par les services sociaux, cette jeune maman a mis sur pied un plan rocambolesque…
Image d'illustration



Toxicomane et déjà mère d’un enfant confié aux services sociaux, cette jeune femme de 20 ans originaire de Lyon ne voulait pas revivre la même situation. Alors, quand son petit garçon est venu au monde à Vaulx-en-Velin (Rhône) la semaine dernière, elle a imaginé un stratagème…

Vendredi 15 mars, une complice s’est occupée de détourner l’attention de l’équipe médicale de la maternité pour mieux enlever le bébé. La maman devait quitter la clinique ce même jour. Elle a disparu dans la confusion entraînée par l’alerte donnée quand la disparition du nouveau-né a été constatée.

Le bébé, sa maman et leurs complices ont été retrouvés dès le lendemain dans la banlieue lyonnaise. L’enfant, présentant des problèmes de santé, va bien et a bien été placé sous protection des services sociaux. Une information judiciaire pour "soustraction d'enfant" devrait être ouverte. Ce fait divers relance la polémique sur la sécurité au sein des maternités, mais aussi sur le processus du placement d’un enfant : la police elle-même s’interroge sur la pertinence de placer un bébé dès le lendemain de sa naissance…

Publié le 18-03-2013 à 15:09 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #accouchement

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

USA : l’accouchement par césarienne plébiscité !

USA : l'accouchement par césarienne plébiscité !

Accoucher par voie basse ? Démodé ! Aux États-unis, on assiste à une recrudescence de naissances...
Lire la suite

Bébés nés par césarienne : forcément trop gros ?

Une étude britannique vient de révéler que les enfants nés par césarienne ont un indice de masse corporelle...
Lire la suite

En ligne avec les urgences, un papa aide sa femme à accoucher à la maison

En ligne avec les urgences, un papa aide sa femme à accoucher à la maison

Persuadée qu'il n'y avait pas d'urgence en dépit de ses contractions, la maternité toulousaine a renvoyé la...
Lire la suite