Etre mère et travailler : le message d'une maman sur sa culpabilité

Adele Barbaro est une blogueuse australienne. Dans un texte posté sur Facebook il y a quelques jours, elle raconte sa culpabilité de retourner travailler après la naissance de son enfant et les jugements dont elle a été victime.
Une blogueuse écrit sur la culpabilisation des mères qui travaillent
Une blogueuse écrit sur la culpabilisation des mères qui travaillent

Adele Barbaro est une jeune maman australienne. Elle a deux enfants Harcey (2 ans) et Chole (9 mois). Le 20 avril 2018 elle a publié un texte sur sa page Facebook pour expliquer les critiques qu'elle a reçu après être revenue travailler à la suite de son congé maternité. 

Allier travail et vie de famille

Voici son texte. « Vous connaissez la nouvelle maman au travail ? Celle qui doit partir tôt parce la garderie a appelé...encore une fois. La maman qui ne parle que de ses enfants à la pause déjeuner. Cette maman qui prend toujours des jours de congés. Et celle qui a une semaine plus courte avec un jour de congé supplémentaire ? 

Ne jugez pas. 

Permettez-moi de vous assurer qu'elles sont toujours en alerte au bureau, en espérant que la garderie ne va pas appeler et que ça leur brise le cœur quand le téléphone sonne. Elles ne veulent pas partir. Si elles s'en vont c'est qu'elles n'ont personne d'autres pour les soutenir ». 

La jeune maman continue à répondre à toutes les personnes qui lèvent les yeux au ciel et critiquent celles qui ont repris le travail et doivent concilier leur job et l'éducation des enfants. 

« A 3 heures du matin, quand elles bercent leur bébé malade, elles ont peur de ne pas pouvoir aller travailler le lendemain. Elles en ont assez d'accumuler du retard dans leur travail. Non leur jour de congé n'est pas pour boire un café avec des amis ou pour faire du shopping, des virées à la plage ou des visites de courtoisie ».

Adele Barbaro conclue son message en demandant à tout le monde, employeurs comme collègues de jeunes mamans de les comprendre et d'arrêter de les faire culpabiliser. « Sachez qu'une jeune maman a besoin de repères. Les jours de congés ne dureront pas. Derrière les cernes nous sommes les mêmes femmes qui ont été embauchées avant. Nous serons de retour. Mais nous avons besoin d'un peu de compréhension et d'un sourire bienveillant ».

Son message semble avoir été entendu puisque qu'il a été aimé plus de 20 000 fois et partagé plus de 7500 fois. 

Publié le 02-05-2018 à 16:45 | Mis à jour le 18-05-2018 à 22:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #travail#maman

Vous aimerez aussi

Dons de congés pour une maman qui a un fil polyhandicapé

Une maman se voit offrir des jours de congés par ses collègues pour son fils handicapé

C'est le beau geste du jour. Dans le sud, près d'Avignon, une maman d'un enfant handicapé s'est vu offrir...
Lire la suite

Mamans au travail, arrêtez de culpabiliser !

Mamans qui travaillent, 5 bonnes raisons de ne pas culpabiliser

Vous êtes en congé maternité ou parental et allez reprendre le travail ? Vous avez déjà repris et...
Lire la suite

Etre maman au foyer : 98h de travail par semaine

Etre maman au foyer : 98h de travail par semaine

Une étude américaine prouve que les mamans sont des héroïnes. Mais des héroïnes fatiguées. En effet,...
Lire la suite

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

En poursuivant votre navigation sur etreenceinte.com, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus