Enfant pas prêteur : apprendre à partager

Bien souvent, il arrive aux parents de constater que leur enfant ne veut pas partager ses affaires avec ses frères, ses sœurs ou ses petits camarades. Alors ils s'en inquiètent : ils aimeraient que leur enfant soit généreux et prêteur !
Enfant pas prêteur : apprendre à partager
Enfant pas prêteur : apprendre à partager

Mon enfant refuse de prêter ses jouets

Delphine, est l'heureuse maman d'un petit Mathis âgé de 4 ans et demi. Elle raconte :

« Mon fils avait du mal à partager ses jouets. Lorsqu'il allait au square et qu'un enfant lui prenait son ballon, il piquait de grosses colères et si je lui prenais son ballon pour le donner à l'enfant, cela tournait immédiatement au drame. Avec l'expérience, je me suis rendue compte que pour qu'il puisse prêter un jouet, mon fils devait être assuré que le jouet en question lui appartenait bien, et qu'en le prêtant, il lui reviendrait ».

Mais pourquoi les enfants ne sont pas prêteurs ? 

C'est à moi. Voilà comment se construit l'enfant. A la naissance, Bébé croit qu'il est le centre du monde. Il n'y a que lui qui existe, même sa maman est une extension de lui-même. Puis, petit à petit, il comprend qu'il est un être humain, « une personne » dirait Françoise Dolto. Et il entre alors, vers 2 ans dans une phase de possession. 

Pendant cette phase, Bébé considère que ce qu'il veut, qu'il désire doit lui revenir. Et il est trop petit pour comprendre que quand il prend un jouet dans les mains d'un autre enfant, ce dernier soit malheureux et frustré, puisque lui est heureux. 

Bref, Bébé vit dans un monde dans lequel tout lui appartient ! Mais pas de panique ce n'est qu'une phase. Harry Iffergan, spécialiste du développement de l'enfant l'explique très bien : « Il s'agit de bien garder en tête qu'un tout-petit ne sera pas ‘égoïste' toute sa vie, mais seulement entre 2 et 4 ans ! »


Apprendre à votre enfant ce qui lui appartient

En tant que parent, vous pouvez aider votre enfant à partager en lui expliquant que l'objet prêté reste sa propriété. A vous de trouver les mots pour que l'enfant soit rassuré à l'idée de prêter : prêter quelque chose à quelqu'un n'est pas le donner.

Le forcer à prêter en revanche serait contre-productif. Encore une fois, votre petit bout, avant 4 ans n'est pas capable, émotionnellement et psychologiquement de comprendre que tout n'est pas à lui ! 

Lorsqu'un petit garçon ou une petite fille veut s'emparer du jouet de votre enfant, ne forcez pas celui-ci à lui céder. Expliquez-lui plutôt ce qu'il se passe et n'oubliez pas de le féliciter quand il prête.

Si un copain ou une copine prête un jouet à votre fille ou à votre fils, vous pouvez lui dire : « Tu vois, il te prête son jouet, tu peux lui dire merci parce que c'est gentil de sa part, et n'oublie pas de lui rendre. Toi aussi tu peux lui prêter un jouet qu'il te rendra. »

En tant que parents, montrez l'exemple

L'enfant a tendance à agir en calquant ses attitudes sur celles de ses parents. Si vous êtes égoïstes dans votre vie quotidienne, il vous sera difficile d'exiger que votre enfant soit partageur...

Veillez toujours à montrer l'exemple de façon concrète avant de rentrer dans de longs discours : par exemple, si vous êtes en train de manger une délicieuse part de gâteau, n'hésitez pas à la partager avec votre enfant en lui expliquant que vous aimez beaucoup ce gâteau mais que cela vous ferait plaisir de le partager avec lui !

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

L'enfant surprotégé

L'enfant surprotégé

Maman et papa poules, enfant trop couvé ? Si vous êtes trop angoissé, votre enfant risque de devenir...
Lire la suite

Du côté des papas 6-18 mois

Tout ce qu'il faut savoir sur la psychologie de papa lorsque bébé a entre 6 et 18 mois
Lire la suite

Ne pas allaiter : un choix à vivre en toute sérénité

Ne pas allaiter : un choix à vivre en toute sérénité

Depuis de nombreuses années, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la Leche League recommandent aux...
Lire la suite