Encore trop de codéine pour les enfants !

Cette substance dérivée du pavot, tout comme la morphine, a des effets secondaires potentiellement dangereux chez les plus jeunes.
Image d'illustration

Les effets de la codéine sont connus : cette substance tirée du pavot se transforme en morphine une fois métabolisée. A la clé, des effets potentiellement graves comme une dépression respiratoire… La codéine est présente dans de nombreux médicaments destinés à traiter les affections respiratoires et la toux.

La délivrance de ces médicaments se fait aujourd’hui quasi-uniquement sur ordonnance. Concernant les enfants, la codéine n’est censée être prescrite que dans des cas extrêmes… Mais elle reste malgré tout trop massivement donnée, comme en témoigne cette étude américaine : encore 2,9% des enfants traités pour un épisode de toux ou d’affection respiratoire en reçoivent encore. C’est moins qu’en 2001 (3,7%), mais encore trop…

En Europe, l’usage de médicaments codéinés est contre-indiqué chez les moins de 12 ans ; en France, un seul médicament pédiatrique en contenant est encore sur le marché. Le problème de cette substance est que la dépression respiratoire qu’elle peut entraîner chez certains enfants peut avoir une issue fatale ! Tout dépend en effet de la capacité de l’organisme à métaboliser la codéine. Si cette métabolisation est rapide, les effets potentiellement dangereux sont décuplés !

Plusieurs cas graves ont été constatés aux États-unis ces dernières années, conduisant les autorités médicales à renforcer l’information auprès des professionnels de santé : il faut privilégier les traitement à base de paracétamol ou d’ibuprofène et ne réserver la codéine qu’aux affections résistantes. Dans ce cas, les produits devront être dosés au minimum et la durée de traitement réduite le plus possible.

Source : pourquoidocteur.fr

Publié le 22-04-2014 à 10:11 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Femme enceinte déprimée

Grossesse : le sommeil, primordial

La qualité du sommeil des femmes enceintes a une grande influence sur la santé du bébé à naître, selon...
Lire la suite

Alcool et grossesse : la valse des études continue!

Enceinte, peut-on boire beaucoup, un peu ou pas du tout ? Les études scientifiques se succèdent ces...
Lire la suite