Enceinte, attention aux anti-inflammatoires !

Image d'illustration

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont fréquemment prescrits durant la grossesse, bien que de nombreuses études aient démontré les dangers de l'ibuprofène pour le fœtus... Un équipe franco-canadienne de chercheurs vient d'en apporter la preuve : certaines molécules d'AINS, dont l'ibuprofène, provoqueraient un risque de fausse couches 2,4 fois plus important !

Les scientifiques ont étudié les dossiers médicaux de près de 52 000 femmes, dont 4700 avaient connu une fausse couche avant la 20 semaine de grossesse. Leur historique médical ainsi que les prescriptions faites par leurs médecins ont été comparées pour parvenir à cette conclusion.

Les doses importent peu ; en revanche, la molécule la plus nocive serait le diclofénac. Rappelons que l'ibuprofène est l'un des AINS les plus vendus dans le monde et qu'il est disponible sans ordonnance.

En savoir plus :

Grossesse et médicaments

Publié le 13-09-2011 à 00:00 | Mis à jour le 18-05-2018 à 20:59 | Rédacteur :
Plus d'articles sur : #sante

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Vaccin contre la grippe et grossesse : une étude rassurante

De nombreuses futures mamans hésitent, voire renoncent à se faire vacciner contre la grippe pendant leur...
Lire la suite

Vaccination : un calendrier trop complexe ?

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) dénonce une information peu claire de la part des autorités...
Lire la suite

Chez le médecin : l'homéopathie des tout-petits

Chez le médecin : l'homéopathie des tout-petits

Mieux vaut parfois les fameuses petites granules plutôt que les antibiotiques ! Les traitements...
Lire la suite