En vacances chez mamie ou tata sans vous

Vue la régularité et la fréquence des vacances scolaires, il est difficile de suivre en terme de congés ! C'est parfois un vrai casse tête à organiser, mais la solidarité familiale est souvent primordiale... En vacances chez papy et mamie ou chez tonton, tata sans vous... comment gérer ?
En vacances chez mamie ou tata sans vous
En vacances chez mamie ou tata sans vous

En vacances sans vous, l'aspect pratique

Préparez soigneusement la valise de votre enfant, surtout s'il part pour un bon moment. En plus, bien entendu, des vêtements, pensez à préparer avec lui un maximum de jeux, jouets, livres, CD, DVD afin qu'il puisse recréer son petit univers loin de la maison ! Doudou, couette ou oreiller peuvent également être de la partie. Pourquoi aussi ne pas glisser dans la valise une petite photo de vous tous ensemble ou un petit mot ? Il sera ravi de le trouver en arrivant et pourra le mettre sur sa table de chevet. 

Très important, n'oubliez surtout pas de fournir le carnet de santé, et de précisez à la personne qui le reçoit les éventuelles allergies aussi bien aux médicaments qu'à la nourriture. Vous pouvez également fournir quelques médicaments de secours en cas d'urgence, avec les notices explicatives : que faire en cas de fièvre, de diarrhées, etc ?

Vacances sans les parents, l'aspect affectif

Trop de consignes tuent les consignes ! Prévenez votre enfant qu'il va devoir s'adapter à de nouvelles règles familiales, à d'autres façons de vivre mais que dans tous les cas il doit obéir aux adultes référents ! Idem côté famille, insistez sur les points les plus importants pour vous (on goûte à tout, on aide à la maison...).

Il peut arriver, parfois... que les grands-parents soient un peu laxistes sur les règles de base... mais à leur dépens ! Car il est ensuite parfois difficile de rattraper un comportement trop "coulant" au bout de deux semaines. Même s'ils ne sont pas chargés de l'éducation au même titre que vous-même, parents, ils doivent néanmoins savoir se faire respecter !

Gérer les coups de blues

Même parfaitement à l'aise chez ses grands-parents ou chez la tata, votre enfant n'est pas à l'abri d'un petit coup de cafard... Selon son caractère, il peut vous appeler quelques minutes tous les soirs mais vous pouvez aussi le laisser vous appeler lorsqu'il en ressent le besoin. Si l'appel dégénère en crise de larmes, restez calme et positive...

En savoir plus :

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Votre vie de papa : Supporter le bruit

Votre vie de papa : Supporter le bruit

Parce que vous travaillez en horaires décalés ou que vous avez un métier physiquement fatigant, vous êtes...
Lire la suite

Le Père Noël sera-t-il moins généreux cette année ?

Noël 2014 : moins de cadeaux pour les enfants ?

Le Père Noël sera-t-il moins généreux cette année ? En tout cas, les parents prévoient de revoir à la...
Lire la suite