En Belgique, la sévérité est de retour !

Le quotidien flamand Het Nieuwsblad a réalisé un sondage sur les méthodes d’éducation de plus de 1 000 parents d’enfants de 6 à 18 ans.
Image d'illustration

Éducation sévère, punitions et fessées au programme : pour un grand nombre des quelques 1 050 parents interrogés par le journal, le laxisme n’a plus sa place ! Surprise, ce sont les plus jeunes qui s’estiment les plus sévères : 38% des parents âgés de 25 à 39 se disent très stricts, contre seulement 15% de ceux âgés de plus de 45 ans…

Une éducation sévère, c’est quoi pour ces parents ? Il s’agit tout d’abord de punitions qui viennent sanctionner un comportement inapproprié de la part des enfants. Ainsi, la privation d’ordinateur et d’accès à internet reste une valeur sûre pour 37% des sondés ! Ils sont aussi adeptes des corvées ménagères, de la punition "écrite" (devoir, lignes) et sont une majorité à ne pas hésiter à réprimander leurs enfants en public.

57% de ces parents considèrent que donner une fessée ne devrait pas poser problème. Plus surprenant encore : s’il pouvait revenir en arrière, près d’un parent sur 10 ne ferait pas d’enfant ! Selon un psychiatre interviewé par le quotidien flamand, ces parents, issus eux-mêmes de parents "soixante-huitards" plus permissifs, cherchent à se démarquer de l’éducation qu’ils ont reçue, jugée trop laxiste…

Source : Levif.be

Réagissez en premier !

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour écrire un commentaire.

Vous aimerez aussi

Comment améliorer ses relations avec sa belle-mère ?

Comment améliorer ses relations avec sa belle-mère ?

Lorsque l'on rencontre quelqu'un, on vit pleinement ces premiers moments de vie à deux, indépendamment de...
Lire la suite

[Vidéo] La gym que vous allez adorer !

Vous êtes jeune maman, et vous vous étiez promis de vous mettre ou de vous remettre au sport après la...
Lire la suite

Ruptures à répétition : y faire face avec ses enfants

Ruptures à répétition : y faire face avec ses enfants

Patatras ! Votre monde s'écroule de nouveau avec la séparation de votre dernier compagnon.
Lire la suite